L’affaire du vinaigre blanc

Parmi mes produits de prédilection (en cuisine, en ménage), le vinaigre blanc est sûrement mon incontournable ! Je l’utilise partout, tout le temps et je ne saurais plus m’en passer.

J’ai déjà parlé de ma passion récente pour le marc de café mais là, c’est autre chose : le vinaigre blanc, ça fait plus de 10 ans que ça dure !

  1. Anticalcaire

Bon, ok, je partais de loin… mais, à l’époque, j’utilisais un produit commercial assez cher qui se présente sous forme de liquide gélifié et qui ne donne pas de résultats fantastiques 😦 Je ne sais plus qui m’a présenté le vinaigre blanc mais la révélation fût  immédiate : pour quelques centimes (ou quelques francs en ces temps reculés, je ne sais plus) et en quelques minutes, j’ai réussi à détartrer efficacement ma robinetterie, mes verres ternis par le lave-vaisselle, la bouilloire, etc.

Une anecdote d’ailleurs : un matin, mal réveillée, je titube jusqu’à ma bouilloire pour préparer un thé. Je la soulève, perçois à son poids qu’il y a suffisamment d’eau pour ma tasse et lance le chauffage. Tasse, sachet de thé ébouillanté, je me carre confortablement dans mon canapé quand Pouah !

Je crache, tousse, peste… Le thé au vinaigre blanc macéré toute la nuit pour un nettoyage en profondeur est vraiment un réveil matin efficace (même s’il laisse un goût si violent qu’il est susceptible d’être à nouveau  convoqué des années plus tard !).

2. Adoucissant

J’ai été un peu réticente à me lancer dans cette opération-là. Je craignais que le vinaigre ne laisse une odeur sur mes vêtements… que nenni ! Au début, je mesurais une petite dose et surveillais le fumet des vêtements mouillés à la sortie de la machine, maintenant, je verse de grandes lampées sans état d’âme !

C’est efficace et bien meilleur pour l’environnement que les adoucissants chimiques qui polluent considérablement l’eau de rinçage. Le vinaigre blanc ne présente aucun risque d’allergie alors que les adoucissants classiques peuvent être (très) mal supportés. Et bonus : il entretien votre machine et prévient la formation de calcaire !

En gros, dans le lave-linge, c’est le 2 en 1 indispensable !

3. Liquide de rinçage

Pour le lave-vaisselle aussi : le vinaigre blanc se substitue sans aucune restriction au liquide de rinçage. Il ne présente que des avantages et contribue à l’entretien de la machine.

J’ajouterais là que l’utiliser partout permet également de réduire les stocks de produits ménagers : avoir un produit unique pour chaque usage est vraiment un des effets pervers du marketing qui nous oblige à ranger de grande quantité de bouteilles pour des usages parfois rarissimes.

4. Désodorisant

Un ramequin de vinaigre blanc dans le four à micro-onde et hop ! finis l’odeur de poisson 🙂

J’avoue que pour cet usage, je suis un peu moins convaincue et qu’il y existe certainement des astuces plus efficaces mais comme j’ai toujours du vinaigre blanc sous la main…

5. Faire briller les écrans noirs

J’utilise le vinaigre blanc sur un chiffon pour faire briller les plaques vitrocéramiques, c’est magique ! On peut ensuite les utiliser comme miroir 😀

Cela fonctionne aussi très bien sur le téléphone pour enlever les traces persistantes de doigts gras. Ici, ses propriétés désinfectantes sont aussi mises à contribution, n’oubliez pas que les téléphones sont des vecteurs terribles pour les microbes (le vinaigre blanc ne peut rien contre les virus en revanche).

6. Nettoyer les fruits et légumes

Le vinaigre blanc permet de laver efficacement la salade et autres délices du jardin. Il me semble que c’est la technique conseillée pour les femmes enceintes qui n’auraient pas contracté la toxoplasmose.

 

J’en fais donc un usage considérable ! Je pense que j’utilise au moins 1,5 litres par semaine… Il est vraiment devenu mon basique et je ne saurais plus m’en passer.

Oui mais voilà…

Il est vendu en bouteilles en plastique ! et là, catastrophe ! Je ne vois pas comment faire pour réduire ma consommation de plastique voire tendre vers le zéro déchet sur cet aspect en particulier ? d’autant que le vinaigre blanc présente de nombreux avantages d’un point de vue écologique !

Aaaaaaaahhhhhhhhhh ! Dilemme.

Bien entendu, je suis allée voir dans les épiceries de vrac pour voir s’il était possible de trouver une solution. Là encore, je suis un peu tombée des nues : le prix au litre est 3 fois plus élevé (environ) que lorsqu’on achète la bouteille avec… Donc : faire  l’effort d’aller l’acheter (loin) en emportant mes contenants + payer plus cher, ok, je peux le faire mais je sais que ça ne va pas me motiver et puis ce n’est pas comme ça qu’on va changer le monde 😦

 

Et vous, vous faites comment ?

 

 

 

 

 

 

4 commentaires sur “L’affaire du vinaigre blanc

Ajouter un commentaire

N'oublie pas de laisser un message avant de partir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :