Recherche

Je me disperse

Essais & erreurs à la recherche de qui je suis

Catégorie

Féministe pragmatique

Sans jamais nier aucune de mes contradictions, je m’essaie aux revendications de genre…

Pré-révolution

Alors voilà, j’ai marché le 24 contre toutes les violences sexistes et sexuelles. C’est cool.

Mais comme je ne fais jamais rien sans cogiter à 200 000, après 3 h de marche, je n’étais plus tout à fait la même qu’avant…

(Si bien que ça m’a donné envie de revenir ici !)

Il y toujours la question de l’adhésion à l’entièreté de la cause, quand on manifeste. En quoi est-on légitime à se sentir solidaire de ceux avec qui on marche ?

J’ai besoin d’être 100% en phase sinon, je n’y vais pas. Autant dire que je n’y vais pas souvent…

En l’occurrence, je me sentais en phase. Alors j’ai marché.

Mais face aux slogans et aux discours, je me suis bien rendue compte que ma confrontation au sexisme n’est pas brutale. En effet, je n’ai jamais eu à me débattre pour éviter un rapport sexuel et je n’ai jamais été giflée.

En revanche, je ressens chaque jour des injustices et des violences liées à mon genre, davantage liées à des constructions sociales. Parce que s’il n’y a pas besoin d’user de force pour obtenir de moi de quelconques faveurs sexuelles, c’est qu’il suffit de jouer sur n’importe quelle fibre de culpabilité pour m’obliger.

C’est aussi dans le boulot, sans arrêt. J’évolue dans Lire la suite

Publicités

Le B.A. – BA sur le choc toxique

Non, ce n’est pas un blog santé et mon propos aujourd’hui n’a pas de valeur médicale. C’est encore une fois mon expérience mais il me semble important de la partager.

D’abord, le « choc toxique », c’est quoi ?

Dit comme ça, ça fait un peu science-fiction ou film catastrophe. En fait, c’est un syndrome dont on entend parler pour la première fois avec l’arrivée des premières règles. Alors on se questionne sur les tampons et il y a quelqu’un pour vous dire avec un air mystérieux et à voix basse : « il faut faire attention au choc toxique… »

Ça a peut-être évolué (j’espère), mais c’était comme ça pour moi, il y a 25 ans ^^

Finalement, la présentation est restée succincte : il ne faut pas garder un tampon plus de 6 à 8 heures sinon, tu risques Lire la suite

Le type du métro #metoo

C’est une anecdote qui m’est revenue récemment… Avec toutes les histoires qui sortent, j’aurais d’autres anecdotes plus rudes à raconter… mais c’est de celle-là dont je veux témoigner aujourd’hui sur ce blog.

J’avais 24 ans. Je venais d’entrer dans la vie active. Un après-midi pluvieux d’un trop long week-end, direction la cour St Emilion à Paris pour une séance de ciné.

J’étais célibataire et assez solitaire. Le cinéma faisait partie de mes principales occupations : de longues heures dans la pénombre pour ne pas voir le temps passer.

Debout dans le métro, mon voisin de barre m’interpelle. Sans animosité, aucune agressivité, avec une politesse discrète mais efficace, il prend toutes les informations nécessaires et en 5 minutes à peine sait comment je m’appelle, ce que je fais dans la vie et surtout quel est mon programme de la journée.

J’ai répondu à toutes ses questions. Sans doute de mauvaise grâce, en maugréant des réponses courtes mais précises.

Puis il s’invite. Je ne sais plus exactement Lire la suite

Avorter et tourner la page

Je dors mal depuis quelques semaines. Je comprends maintenant pourquoi.

Cette nuit-là a été agitée, mais pas plus que les autres finalement.

Et au réveil, mauvaise surprise : MiniJoie a l’œil rouge et gonflé… Il va falloir caser un rendez-vous chez le pédiatre ! Encore un mercredi reposant qui s’annonce ^^

Papaidi garde les enfants pendant que je me rends à l’adresse conseillée par le planning familial la veille.

Je découvre sur la plaque qu’il s’agit d’une généraliste (sa remplaçante en fait). Je m’attendais à une gynécologue. Encore un préjugé (et j’avais mal lu le document, c’était pourtant écrit…)

Un quart d’heure d’attente.

Elle est calme et posée, me rappelle toutes les informations que je dois légalement

Lire la suite

Et certaines choisiraient l’IVG comme moyen de contraception ?

A mesure que cette expérience se déployait à travers moi, j’ai su que j’allais devoir l’écrire mais la publier ? Pour faire passer quel message au fond ?

Militer pour le droit à l’avortement ? Me lancer dans un plaidoyer pour la contraception ? Déconstruire les clichés qui accompagnent ces thèmes ? Trouver une légitimité dans le choix que j’ai fait ?

Rien de tout ça précisément je crois… Juste raconter ce parcours si secret bien qu’ordinaire me semble indispensable : ce blog est là pour dire, pas pour taire. Les épreuves de femme y ont leur bonne place.

Et pourtant, je ne sais pas bien par où commencer : ma position par rapport à l’avortement, les raisons de mon choix, le récit linéaire de mon aventure, une sélection des pires moments…

Comment le raconter ?

Tant pis, je me lance et

Lire la suite

Préserver nos petites filles

Le nombril de MJ est un peu « raté ». Je ne sais pas si un nombril peut être joli… mais le sien ne l’est pas.

Et alors ? me direz-vous… ben ouais, ça aurait pu être pire, elle aurait pu être rousse… [ne me jugez pas à ce seul raccourci, allez lire ça]

Non, vraiment, ça n’a aucune importance sinon que déjà, elle se tracasse un peu : il ressort un peu et elle m’interroge souvent pour savoir pourquoi le mien n’est pas encore sorti 😉

Et elle l’appelle son zizi aussi… Rapport au petit frère, parce que lui, il a aussi un truc qui ressort 😀

Pourtant, voilà, sa Lire la suite

Être au top

Dans les magazines, sur le net, à la télévision, l’image lisse et sans aspérité des femmes sonne pour moi comme autant d’injonctions auxquelles nous devrions nous empresser de répondre :

être belle, sportive, fashion, toujours impeccable, drôle, cultivée, d’humeur égale, épilée, mince, vernie, avec une peau de bébé et un sourire éclatant, économe, reposée, saine et désinvolte,

être performante dans son boulot voire même être une entrepreneuse prospère (avec tout ce que ça implique de prise de risque, de motivation, de pugnacité et de talent),

être une mère patiente, compréhensive et disponible, si possible d’une famille nombreuse,

être une amante insatiable et curieuse,

être créative et douée de ses mains, de sa voix, de ses doigts,

avoir un intérieur impeccable et décoré avec goût,

être critique et informée sur tout ce qui concerne la santé, l’écologie, la politique, le veganisme, les expos à la mode, les sorties ciné, les prix littéraires,

être connectée et à la pointe de la technologie (voire même tenir un blog à succès ;),

fréquenter les boutiques, les pubs, les boites, les restos branchés,

voyager (voire même s’expatrier), cuisiner, sortir, fabriquer tout soi-même, ne jamais faire de faute de goût et s’organiser !

Ouf, j’en perds le souffle…

Je sais pas vous… mais il me faudrait bien plus Lire la suite

Non, je ne suis pas une connasse

Les « connasses » pullulent sur la toile… et franchement, ça m’agace !

D’abord, c’est hyper vulgaire et vraiment au ras des pâquerettes (je vomis les mots en « asse« …). La connotation profondément dévalorisante de ce mot nuit d’ailleurs généralement à l’objectif visé…

Apparemment, donc, il existe 2 stéréotypes de connasses:

  • soit celle pour qui tout va toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles et qui est de ce fait, honteusement jalousée… mais franchement, dans la vraie vie, vous traitez souvent les nanas dont vous êtes jalouses de « connasses » ??? même dans ma tête, je vais rarement jusque là… non mais c’est hyper violent quand même… d’autant que ça s’attaque souvent à des sujets vraiment essentiels #ironie tels que (rapide tour d’horizon après une recherche G**gle) : le poids, les vergetures, la gestion du temps libre et la qualité du maquillage… Hey, les filles, il faudrait penser à nuancer et à varier son vocabulaire 😀 voire à se calmer…
  • soit celle qui dit ce qu’elle pense, s’affirme, défend son opinion et son espace vital… moi, j’aurais plutôt tendance à trouver qu’elle a raison et qu’elle est plutôt sur la bonne voie… ne serait-ce pas prêter trop de crédit à celleux qui voudrait lui voir fermer sa gueule et retourner aux fourneaux que de se flageller «  je suis une connasse parce que je ne me laisse pas marcher sur les pieds » ?!? Donc, finalement, pour ne pas être une connasse, il faudrait encaisser et subir… en 2014 ?!?

Lire la suite

Le discours d’Emma Watson à l’ONU #HeForShe

Voici une retranscription / traduction du discours tenu le 21 septembre 2014 et pour lequel l’actrice a reçu des menaces. (C’est moi qui souligne.)

Aujourd’hui, nous lançons la campagne nommée « HeForShe ». A cette occasion, je me tourne vers vous car j’ai besoin de votre aide. Nous souhaitons mettre fin à l’inégalité des sexes – et pour y parvenir, nous avons besoin de l’implication de tous.

Il s’agit de la première campagne de ce genre à l’ONU : nous voulons essayer de pousser le plus d’hommes et de jeunes garçons possible à devenir défenseurs de l’égalité des sexes. Et nous ne souhaitons pas simplement en parler, mais aussi nous assurer que cela devienne concret.

J’ai été nommée [ambassadrice de bonne volonté par l’ONU femmes] il y a six mois. Et plus je parle de féminisme, plus je réalise que se battre pour les droits des femmes est devenu beaucoup trop souvent synonyme de haine des hommes. S’il y a une chose dont je suis sûre, c’est que cela doit cesser.

Je vous rappelle que le féminisme se définit ainsi : « La conviction que les hommes et les femmes devraient être égaux en droit et en chance. Il s’agit de la théorie politique, économique et sociale de l’égalité des sexes. »

Lire la suite

WordPress.com.

Retour en haut ↑