Mon double positif

C’est un homme.

Grand et fort. Sûr de lui. Sportif. Magnétique. Séduisant.

Il enchaine les coups d’un soir, ne s’engage pas, joue le sentimental en parlant de ses ex. Il n’a pas d’enfant, dit en vouloir, ne fait rien pour, n’aurait pas de temps pour eux.

Un peu mytho aussi. Ou plutôt non : c’est cette façon de vivre et de rapporter ses expériences – des plus anodines aux plus extraordinaires – qui rend (le récit de) sa vie un peu exceptionnel.le.

Il réussit bien dans son boulot : il obtient ce qu’il souhaite, est apprécié, valorisé, les gens veulent bosser avec lui et les opportunités tombent.

On s’entend bien. On se comprend aussi. A demi-mot. Il y a une connexion particulière entre nous.

Comme s’il était mon double, le versant de ma vie qui aurait fait tous les choix inverses aux miens.

Et il a l’air plus heureux.

26 commentaires sur “Mon double positif

Ajouter un commentaire

    1. J’arrive à me projeter « en lui », c’est difficile à expliquer… Nous avons une façon de ressentir / percevoir les choses tout à fait similaire et troublante. Notre analyse des situations est bizarrement convergente, nous avons en commun une certaine irrévérence et une spontanéité qui dénote… Des caractéristiques pas si fréquentes au fond !

      J'aime

    1. Ah ah, tu fais mouche, tu sais 😉
      Je vais te rapporter de mémoire des propos qu’il m’a tenu la semaine dernière : « on me dit souvent que ma présence dégage quelque chose, que les jours où je suis là et ceux où je ne suis pas là [dans les bureaux] sont différents, que j’apporte une fraîcheur / joie / ambiance spéciale… et toi, tu es pareille ! »
      Alors oui, je crois qu’on a tous les deux ce petit truc qui irradie (même si j’ai du mal à le reconnaître, que c’est la toute première fois que qqn me le dit et que je ne saurais pas le décrire… c’est qqch que je ressens malgré tout).
      J’imagine que c’est ce qui nous rapproche, nous attire et nous repousse en même temps…

      J'aime

      1. C’est intéressant, je pensais plutôt à un impact sur le long terme. Je vais me permettre une image sinistre, mais si vous vous faisiez renverser par un bus tous les deux demain, qui de vous deux laisserait le plus grand vide ? Combien de temps se souviendrait-on de vous ?
        Il mène une vie libre et « papillonnante », et toi tu t’es engagée dans une famille. C’est plus de contraintes et d’efforts, mais plus d’impact aussi.

        Aimé par 1 personne

        1. Je vois ce que tu veux dire bien sûr (mais c’est marrant, j’avais du tout compris ton premier commentaire comme ça ^^ j’avais lu ce que j’avais envie d’y lire ?!?). Tu as sans doute raison, mes enfants seront peut-être 2 belles personnes et j’y serais peut-être pour quelque chose… mais ça ne percute pas chez moi dans le fond : j’ai souvent un sentiment bizarre que si je mourrais, je n’aurais plus *aucune* responsabilité sur ce qui se passe après moi. Du genre « après moi le déluge » ! C’est parfois un appel d’air qui pourrait me donner envie de sauter d’un pont… (mais c’est un autre sujet ^^)
          J’en reviens à cette idée de double positif : un peu comme si on vivait tous les deux dans l’instant présent, lui avec le verre à moitié plein et moi avec le verre à moitié vide. Comme tu le soulignes, prendre un peu de recul sur l’impact de nos existences pourrait me donner un peu l’avantage et pourtant, je n’y arrive pas… Mauvaise période ? Mauvais karma ? Je crois qu’il faut impérativement que j’ajoute un peu de légèreté dans ma vie pour que tout retrouve sa juste place…

          J'aime

          1. Je crois que quand tes enfants seront plus grands et que tu auras plus de temps pour te reposer et te concentrer sur d’autres types d’objectifs, ce sera plus facile de prendre du recul et de mesurer ce que tu as accompli ^^

            Aimé par 1 personne

      1. C’est bien ce qu’il m’avait semblé 😉 .
        Par ailleurs, le bonheur est un concept très capricieux, changeant et surtout subjectif. Ce qu’il te semble qui te rendrait plus heureuse te paraîtrait peut-être décevant une fois obtenu, ou sur le long terme.
        Il y a quelque chose d’acrobatique à trouver le bon équilibre entre ses aspirations et ses contraintes, et ce à chaque période de sa vie.
        Mais je ne t’apprends sûrement rien.
        En tout cas j’aime beaucoup te lire. Biz, Virginie

        Aimé par 2 personnes

    1. Je suis complètement d’accord : il a forcément ses faiblesses et ses doutes, ses échecs et ses regrets… mais « avoir l’air » me parait déjà traduire une force de caractère que je n’ai pas.
      Il a été prouvé que le simple fait de sourire rend les gens meilleurs et leur vision de l’existence plus positive. Je crois à ça et je voudrais trouver la force de sourire chaque jour et d’avancer avec un peu plus d’optimisme. La vie ne peut en être que plus jolie…

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense aussi que le sourire attire le positif. Peut être que tu te mets trop la pression et qu’ il faut aussi accepter qu’ il y a des jours où il est difficile de sourire. En essayant que les jours du sourire soient les plus nombreux ! Je te souhaite un beau w end

        Aimé par 2 personnes

N'oublie pas de laisser un message avant de partir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :