Recherche

Je me disperse

Essais & erreurs à la recherche de qui je suis

Catégorie

Épicurienne éphémère

Pour ces rares instants, où j’arrive enfin à profiter…

Les mots

Le blog se tait. Alors que mon cœur vibre à chaque instant de tout ce que je pourrais dire mais ne sors pas.

Pourtant des mots, il y en a. Mon stock de brouillons bruisse même d’une existence propre. Tout un monde en gestation ou en putréfaction, pleins de sujets avortés, ébauchés, oubliés. Mon âme par bribes de moments consignés à la va-vite.

Et puis, des mots de chaque jour et ces livres formidables : le dernier tome d’Elena Ferrante. Perplexe de la double lecture. Yasmina Kadra et ses anges morts de nos blessures : des larmes rondes et lourdes tombées sur mes mains dans le métro à la lecture des derniers paragraphes. Clémence Debré, Play-Boy, avalé d’une traite, reçu comme un uppercut.

Et les mots fléchés. Toujours. Jamais rassasiée.

Les mots surtout de cette lettre qui, pour une fois, n’a pas fini sur le blog mais dans la boite aux lettres de son destinataire. Stupéfaction partagée. Ebahie encore de l’effet de ces mots dans la vie réelle. Entre toute puissance et terreur. Contradiction.

De ces autres mots aussi, échangés par mail avec le fantôme d’une autre vie. L’esquisse des possibles émerge des nimbes de mes regrets. Comme un univers sombre immense qui se découvre attirant comme un trou noir.

En travers de tout ça, les mots d’un récit dense et vital qui peinent à s’empiler.

Des mots en nuées dans ma tête qui s’écrasent parfois sur le blog et parfois ne trouvent pas la sortie. Des mots qui me portent ou m’enfoncent. Des mots et des concepts trop abstraits pour mon cœur. Une énergie contenue et sa déflagration violente.

La vie en caractères taille 72.

Publicités

Carte postale #27 – Avignon

Par un court week-end de Novembre, un grand besoin d’air nous a soufflé jusqu’en Avignon… et nous n’avons pas été déçus !

Temps mitigé, vent puissant, paysages sublimes et palais somptueux. Deux journées vivifiantes en famille pour terminer l’année sur une note positive  🙂

avignon

En nous souhaitant de nombreux week-ends surprises pour 2018 😉

Euphrosyne.

PS: et toi, c’est quoi ta dernière destination « coup de tête » ?


cartes postales euphrosyne

Les cartes postales, c’est un rendez-vous mensuel occasionnel mais toujours le premier samedi du mois ^^

Découvre d’autres destinations en cliquant sur le macaron…

Carte Postale #26 – Ecosse

L’Ecosse au mois d’août, quelle idée !

Pourtant, une parenthèse de fraîcheur qui nous aura fait le plus grand bien : pas de wifi, nuits complètes, grandes balades et fish & chips.

J’avais aussi posé une option sur le soleil radieux mais elle n’a pas été validée :-/

Heureusement, nous ne nous sommes pas laissé décourager par la bruine ou les averses. Nous avons enfilé polaires et parkas et nous avons été récompensés par des paysages sauvages, des châteaux hantés, des cerfs et Lire la suite

Carte postale #25 – Institut Karma Ling (Savoie)

J’ai roulé seule pendant une heure et demi. C’était le week-end de l’Ascension (le meilleur week-end de l’année !) et aussi celui de la fête des Mères. Pourtant je l’ai passé seule, les enfants et leur papa chez leurs grands-parents.

Forcément, j’avais hésité à réserver ce séjour d’initiation à l’enseignement du Bouddha. Je suis retournée sur leur site internet un nombre incalculable de fois, essayant de me figurer l’attitude qu’il faudrait avoir, les vêtements qu’il faudrait porter, les choses qu’on pourrait dire et ne pas dire.

Même si je suis athée (ou plutôt agnostique mais c’est un autre sujet…), la culture catholique s’est imprimée dans ma façon de vivre, dans mes habitudes et mon quotidien, dans ma conception du monde aussi. J’ai séjourné en Asie plusieurs fois mais raccourcis et clichés mis à part, qu’en sais-je ?

Au détour d’un virage en épingle, dans la montagne déjà, ce site somptueux s’est dévoilé : comme un décor exempt de défauts, un stéréotype reconstitué, une carte postale…

institut karma ling Savoie arvillard rimay

Le silence s’y installe naturellement, la méditation relie les êtres bien plus sûrement.

J’ai été initiée à une philosophie qui m’apaise et éclaire. J’ai tant besoin de comprendre…

Pourtant, je suis faite de doutes et de peurs. Je ne sais adhérer à rien de manière absolue. J’ai besoin de temps.

J’ai découvert un continent de réponses que je compte explorer doucement. J’ai posé le pied sur un sentier que je vais suivre à mon rythme.


cartes postales euphrosyne Les cartes postales prennent doucement des vacances… Maintenant, je publie le premier samedi du mois mais seulement un mois sur deux 🙂

Vous pouvez toujours participer, n’hésitez pas à me contacter !

Carte postale #24 – La (petite) Camargue

J’aime prendre des congés au mois de Mars, ça nous a souvent réussi question météo : que ce soit Prague, Vienne ou New-York, on a bénéficié d’un soleil et de températures inespérées !

Pour cette petite semaine-là, plusieurs destinations compliquées nous sont passées par la tête puis, inertie aidant, on a décidé de découvrir la côte méditerranéenne la plus proche de Lyon : direction la plage de la Grande Motte et ses environs.

Nous sommes partis la tête pleine de grandes étendues sauvages battues par le vent et foulées par des troupeaux de chevaux blancs… c’est un peu moins grandiose, un peu trop touristique mais franchement attachant !

camargue

Gros coup de cœur pour les Saintes-Maries-de-la-mer, fascination pour Aigues-Mortes, pieds nus dans le sable, visite des Salins du midi et rencontre avec la faune du Seaquarium (parce qu’il a plu en fait…) : des vacances réussies, pour résumer 🙂

Bien à vous,
Euphrosyne.


cartes postales euphrosyneLe premier samedi du mois, je partage quelques mots et un collage de photos. Pour retrouver les cartes postales précédentes, il suffit de cliquer sur le macaron et de se laisser emporter.

D’autres blogueuses m’accompagnent et cette semaine, découvrez

Maman O’Quotidien à Bruxelles

Niya à La Haye et Leyde

Carte postale #23 – Barcelone

Ce mois de mars 2017 était attendu depuis longtemps !!! Week-end entre copines sans mari, enfant ou compagnon d’aucune sorte… Liiiiiiiiiiiiibres ^^

Nous avons eu plusieurs mois à trouver une date, nous entendre sur la destination, réserver nos vols, choisir un hébergement et jusqu’au dernier moment, j’ai cru que je ne pourrai pas partir ! (J’y reviendrai sûrement…)

J’ai un peu nagé à contre-courant mais j’ai profité à fond des papotages intempestifs, du soleil radieux et des longues balades dans la ville.

carte postale barcelone espagne

Parler espagnol, se bâfrer de tapas, rester sobre comme une bande de moineaux, ressortir les vieux dossiers et manquer de sommeil. Même si l’équipe n’était pas au complet 😦 nous nous sommes retrouvées égales à nous-même pour célébrer ces 15 années d’amitié !

Besitos,

Euphrosyne.

PS-IRL : merci les filles, vous n’imaginez pas comme cette parenthèse a été lumineuse pour moi… on remet ça quand ???


cartes postales euphrosyne Découvrez d’autres cartes postales en cliquant sur le macaron.

Et ne manquez pas la participation de Fleur de Lys avec une explosion de couleurs guatemaltèques !

 

Citation éphémère #6

Ne vous souciez pas de n’être pas remarqué ; cherchez plutôt à faire quelque chose de remarquable.

Confucius

Carte postale #22 – Vienne

Vienne est une destination séduisante pour un week-end, y compris lorsqu’il fait mauvais temps grâce aux agréables cafés… viennois 🙂

Malgré tout, je vais faire ma pimbêche mais j’ai préféré Prague ! qu’on avait visité presque jour pour jour l’année précédente et que j’avais trouvé plus charmante…

Ceci étant dit, on a passé une excellent semaine sous un soleil radieux (le mois de mars nous avait aussi porté chance à New York !).De somptueux parcs et édifices royaux (impériaux ?) témoignent de son riche passé. Concert de musique classique et escalope viennoise : nous n’avons évité aucun cliché 😉 mais ma visite préférée aura sans hésitation été son cimetière central !

Retour en 2011 et sans enfants.

carte postale vienne

Ce petit rappel me donne tout de même une immense envie de prendre l’air : ça tombe bien, je vais bouger au mois de mars 🙂

Amitiés,
Euphrosyne.


cartes postales euphrosyne Retrouvez les cartes postales tous les premiers samedis du mois ici et aussi chez

Niya dans le Golfe du Morbihan

La fleur de Lys à la Réunion

et Bambini en Toscane.

Citation éphémère #5

La lecture apporte à l’homme plénitude, le discours assurance et l’écriture exactitude.

Francis Bacon

WordPress.com.

Retour en haut ↑