Le même sourire mais l’envie en moins

Quand je l’ai rencontré, ses cheveux étaient un peu trop longs et de magnifiques boucles dorées se dessinaient au soleil de son sourire radieux. Un air bohème.

Je l’ai trouvé beau, sûr de lui, arrogant presque.

Puis je l’ai découvert rassurant, plein de doutes, ambitieux, artiste.

Je vois quand ses yeux se posent sur moi une admiration hésitante.

Je me rappelle cet instant si

gênant où devant un parterre de collègues venus fêter son départ, il m’a fixé du regard et déclaré tout fort :

« Je t’adore Euphrosyne. Reste comme tu es. Tu es géniale. »

C’était touchant mais horriblement déstabilisant. Je me suis retournée et il n’y avait aucun trou dans lequel se cacher, juste 2 ou 3 rangées de personnes attentives au discours…

Ses yeux cachent mal une sourde mélancolie aussi.

Il a fini par m’avouer qu’il était en couple avec un autre. En s’excusant presque.

Et j’ai compris que cet aveu, à moi plus tardif qu’à toute notre bande de potes signifiait qu’il renonçait à nous et à l’espoir qu’il avait jusque là que je pourrais lui donner une vie plus « conforme ».

Je ne l’aimais pas. Pas comme ça. J’en aimais un autre comme ça et il avait compris que je ne lui donnerais pas davantage.

Alors on a continué à être amis sans jamais combler cette distance-là, celle de l’amour déçu.

12 commentaires sur “Le même sourire mais l’envie en moins

Ajouter un commentaire

      1. Je ne dirais pas ça pour chaque amour. Plus pour chaque amour qui ne se vit pas dans l’instant, pour les sentiments qu’on éprouve pour quelqu’un mais qui ne rencontrent pas les sentiments de l’autre. Dès qu’un amour est idéalisé en somme…

        Aimé par 1 personne

          1. Pour ma part j’ai aimé l’amour avant d’aimer une personne. Je vois une différence.
            Dans l’un des cas il y a un partage, une osmose, une réalité que l’on crée à partir de deux destins.
            Dans l’autre cas, l’autre, homme ou femme n’existe pas en tant que telle. Il est juste une image de ce qu’on aimerait vivre.

            Aimé par 1 personne

  1. Bonjour Euphrosyne. Je suis extrêmement sensible à ton récit, ayant moi aussi des amours déçus qui pèsent lourd. Comme je te l’ai déjà raconté je crois, un homme et moi avons réussi une fois à combler cette distance malencontreuse. C’est absolument fabuleux ! On continue à aimer, très fort, avec du désir même parfois, mais nous sommes amis sans rancoeur aucune. C’est très difficile. Je crois que le dernier « amour déçu » que j’ai créé n’en est pas capable… alors je fais attention. Ça me gâche mon propre amour de prendre soin du sien !

    Aimé par 1 personne

    1. Je crois n’être pas vraiment capable d’amitié quand l’amour s’est montré, même furtivement. Je me rends compte que je fais preuve d’une exclusivité vorace qui de toute façon, épuise l’autre… Chaque relation se termine assez brutalement du coup 😦

      J'aime

N'oublie pas de laisser un message avant de partir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :