Recherche

Je me disperse

Essais & erreurs à la recherche de qui je suis

Catégorie

Bohème intérimaire

Pour cultiver mes tendances écolo / zen, j’expérimente de nouvelles pratiques…

La recette de la mère parfaite version 2017

green_smoothie

Éplucher ses légumes (bio), faire un truc avec les épluchures. A minima, les mettre dans le lombricomposteur sur le balcon.

Faire cuire les légumineuses qu’on aura préalablement pensé à faire tremper pendant 12 heures (en boite, c’est beurk !)

Enfourner un gâteau aux légumes et préparer une salade de fleurs (et croiser les doigts pour ne pas être la seule à en manger…)

Renoncer définitivement à se faire livrer des sushis (ou alors, aller les chercher avec ses tupperwares… et ça perd quand même tout son intérêt 😉

Consulter le tableau des fruits et légumes de saison.

Sortir le blender pour un

Lire la suite

Publicités

La tentation du végétarisme

– Ben voilà, il manquait plus que ça 😉
– Meuh non, ça fait pas mal…

Et oui, voilà, je trouve ça cool, limite chiant, ce serait une nouvelle corde à mon arc 😉 Et puis, c’est bon pour ma santé, pour la planète, pour les petites bêtes qui vivent dessus… C’est même certainement une nécessité si on veut préserver notre Terre pour l’avenir de nos chères têtes blondes !!!

Je suis horrifiée par tous les reportages sur la malbouffe : la transformation des produits, l’ajout de sucre et de sel, sans parler des additifs chelous et conservateurs mystérieux qu’on nous injecte en quantités considérables… J’évite aussi consciencieusement les images des abattoirs et élevages surpeuplés, ça me donne la nausée et la réalité finit par me rattraper : si je ne passais pas 2h voire 2h30 par jour dans les transports en commun pour me rendre à mon boulot, j’aurais très certainement le temps d’aller choisir de bons produits locaux pour les mitonner tendrement sur le coin de ma gazinière en tissant la laine de mes moutons… Alors tant que je n’ai pas radicalement changé de vie, il n’y a aucun espoir que Lire la suite

Mon déo fait-maison {huile de coco + bicarbonate + maizena}

Dans la série, je consomme (plus) raisonnablement, parlons déodorant maison.
Autant j’avoue ne pas être encore convaincue par le shampouinage tranquille (ouioui, j’ose  franciser les horribles expressions low-poo et no-poo), autant je me suis totalement convertie au déodorant fait maison dont j’ai (encore !) trouvé la recette sur le blog d’Antigone XXI.

Comme j’aime partager mes trouvailles, je ne résiste pas Lire la suite

Me laver les cheveux… Pour quoi faire ? – NoPoo #2

Je n’ai pas lavé mes cheveux depuis plus d’une semaine !!! Et voilà : je ne sens pas mauvais, je ne me dégoûte pas quand je me regarde dans le miroir, mon cuir chevelu ne me gratte pas… Tout va bien 😀

Je ne pensais pas avoir besoin d’autant de temps pour obtenir ces résultats lorsque j’ai décidé de me lancer dans cette aventure. J’avais fait un petit tour de la blogosphère sur ce thème (un exemple sympa ici) et de nombreux billets donnent l’impression que c’est fastoche : on jette tous nos produits toxiques à la poubelle, on a les cheveux un tout petit peu graisseux pendant une dizaine de jours et hop ! on est admise dans le clan NoPoo.

En fait, il faut s’accrocher un peu plus que ça…

D’ailleurs, je n’arrive toujours pas à me laver les cheveux moins d’une fois par semaine avec régularité. J’y arrive parfois. J’y arrive très bien en vacances : peut-être que lorsque mes cheveux sont plus détendus, ils sont moins sales… Sans doute qu’il y a moins de pollution… Certainement que mon tic de me grattouiller Lire la suite

La méditation marchée

Cela fait déjà plusieurs mois que j’ai décidé de pratiquer la méditation. Mon assiduité – comme dans bien des domaines – laisse à désirer mais les bienfaits de cette pratique n’étant plus à démontrer, je persévère. Même si la régularité est un élément clef pour profiter à plein des bénéfices de la méditation et que j’ai un mal fou à tenir mon objectif (presque) quotidien, je reste déterminée.

J’ai découvert il y a quelques jours la méditation marchée. Ma façon de faire n’est certainement pas très orthodoxe mais j’y trouve une certaine satisfaction.

Source Marin Wibaux https://www.flickr.com/photos/marin-wibaux/
Source Marin Wibaux

D’abord, le temps s’est radouci récemment et me permet donc de faire cet exercice dans le parc attenant à mon bureau. Ce moment m’oblige donc

à faire un break,

à ralentir le rythme, Lire la suite

Je m’en sers aussi pour ça… Le vinaigre blanc

Il n’y a pas si longtemps, je savais à peine que ça existait… Maintenant, j’en achète plusieurs litres par mois !
C’est écolo, ça coûte rien, ça marche super bienPourquoi se priver ?

Le vinaigre blanc n’a rien de naturel : il est issu d’un procédé d’industrialisation très poussé à partir du sucre de betterave ou de maïs. En revanche, il n’est pas toxique contrairement à bon nombre de produits ménagers…

Je me suis souvenue avoir commencé à l’utiliser il y a trèèès longtemps pour nettoyer la cage de mon lapin (ouioui, un vrai avec des dents qui pointent et des petites crottes par milliers…).
Je l’ai aussi utilisé dilué sur les feuilles de mes orchidées pour enlever les « tâches » de calcaire et les faire briller (à une époque où je n’avais que ça à faire, il faut croire…).

Le vinaigre blanc, écolo et indispensable

Détartrant

C’est sa vertu première. On peut l’utiliser Lire la suite

Les bottes tout compris (avec de l’écolo dedans !)

Comme ce mois de novembre août est assez pluvieux, qu’il vaut mieux se préparer au pire et prévoir un hiver automne encore pire, MiniJoie a eu sa première paire de bottes !

La boutique de chaussures pour enfant près de chez moi a changé d’enseigne dans l’été : Till est devenu Boatilus.  Le site est en construction…

Même si la vendeuse m’a proposé une version très girly rose à paillettes, je suis restée fidèle à mes convictions et nous sommes reparties avec une paire jaunes très mixte. MiniJoie est trop drôle avec ses bottes légèrement trop grandes à se regarder les pieds et à marcher en canard !

de nouvelles bottes pour l'automne

*Instant pub*

Mais si je parle de ces bottes aujourd’hui, c’est surtout pour faire la liste de leurs incroyables qualités, Lire la suite

Mes soirées yoga

Rester tard le soir au boulot.

Voir ses collègues partir un à un.

Peaufiner un dernier rapport.

Recevoir un coup de fil de MiniJoie et Papaidi pour le bisou du soir.

Arrêter de penser à sa famille.

Rassembler ses affaires, sans précipitation.

Souhaiter une bonne soirée aux irréductibles qui restent encore un peu.

Marcher lentement jusqu’au métro.

S’arrêter pour photographier le ciel.

Être attentive à sa respiration.

S’asseoir dans le métro.

Écouter un podcast, répondre à un texto.

Fermer les yeux en écoutant la voix égrener le nom des stations.

Penser à sa famille.

Gravir les marches une à une vers la lumière couchante.

Marquer une pause imperceptible pour reprendre son souffle.

Penser à son boulot.

Traîner son pas alourdi d’une longue journée moite.

Saluer son professeur.

Enfiler des vêtements propres et repassés.

S’allonger sur son paréo déplié.

Ralentir son souffle. Lire la suite

T’es une fille et t’as pas de shampoing ? NoPoo #1

Le sujet d’aujourd’hui est berk berk berk (mais non, tu vas voir, ça va bien se passer…) et mon titre sera complètement has-been d’ici peu (s’il ne l’est pas déjà…).

Voilà donc comment je me suis lancée dans une (folle ?) aventure. Je pense depuis longtemps – et encore plus fort depuis la naissance de MiniJoie : consommation responsable, préservation de la planète, limitation des rejets toxiques…
Une merveilleuse expérience de sérendipité m’a conduit jusqu’au blog d’Antigone XXI qui explique en détail ici le no-poo. (Ce blog est une mine d’infos, il FAUT aller y faire un tour !!!)

En gros, l’idée est de se laver les cheveux de moins en moins souvent pour finalement ne faire des shampoings que occasionnellement (parfois même à l’eau seulement !) avec des cosmétiques fait maison.

Je ne vais donc pas refaire le cour mais parler de moi et de mes cheveux donc, depuis que j’ai commencé cette expérience, il y a 3 ou 4 mois.

Première étape: j’ai acheté une nouvelle brosse. En effet, j’avais une brosse à picot cra-cra et pis c’est tout. Au vu des instructions, ça n’allait pas du tout. J’ai donc investi dans une jolie brosse toute neuve.
image

Pourtant, ce genre de brosse fait exploser ma tignasse: le volume double en quelques instants façon crêpage de chignon… N’empêche, c’est un élément clef: en me brossant beaucoup les cheveux (plusieurs minutes par jour, tête en bas, sur le côté, etc.), j’ai réussi immédiatement à espacer les shampoings. Sans avoir l’impression Lire la suite

WordPress.com.

Retour en haut ↑