Recherche

Je me disperse

Essais & erreurs à la recherche de qui je suis

Catégorie

Égocentrique insolente

La sensation passagère et euphorisante d’être le centre du monde…

Le pied sur lequel il faudrait danser

Il y a ces moments si rares où le soleil brille, le vent dans les voiles et certains efforts qui portent leurs fruits,… Le verre à moitié plein. Et puis d’autres, ceux où la pluie semble ne jamais vouloir cesser de tomber, les soucis récurrents, butés, des nouvelles et des propos qui blessent,… Le verre à moitié vide.

Objectivement, rien n’a vraiment changé. Même que peut-être fondamentalement, les choses vont mieux. Alors pourquoi ? Pourquoi ne penser qu’à ce texto qui n’arrive pas ? Pourquoi avoir arrêté d’écrire ? Pourquoi se sentir découragée ?

Je suis sur le point de renoncer à Lire la suite

Se voiler la face

Mon blog parle pour moi : je ne vais pas bien.

Je traverse une période émotionnellement complexe. Je suis perdue dans les considérations philosophiques et existentielles. Je suis égarée dans une confusion de sentiments inextricables.

Je suis au fond du trou.

Mais ce que je laisse sur le blog, je ne suis pas capable de le montrer « en vrai ».

Quand je suis seule, mes yeux se remplissent de larmes, je sens mon visage se défaire, mes traits se tirer et mon regard s’assombrir à mesure que mes cogitations font osciller mes neurones. Mon ventre brûle d’anxiété. Ma posture s’affaisse. Je m’effondre lentement en moi-même.

Mais dès que je rentre dans une pièce occupée ou que Lire la suite

Citation éphémère #9

Au-delà d’un certain seuil, d’une certaine durée, on n’est plus rien, à part ce corps qui souffre.

Plus d’idées, de patience, d’envie de se marrer.

Quand on a vraiment mal, on n’a même plus d’endroit où pouvoir se réfugier.

On est exproprié.

Marie-Sabine ROGER.

Bon rétablissement

Cette sombre passagère clandestine

C’est une présence constante, une partie de moi qui se distingue du tout sans jamais vraiment me lâcher, un morceau de mon cerveau qui pulse ses angoisses, ses trop-pleins, ses contrariétés…

Je lui parle souvent, comme à une sœur ennemie : proche et rivale à la fois. Esther.

Mais je ne lui dis pas tout, de peur qu’elle ne sorte de l’ombre pour me terrasser de longues journées durant. Elle a un don pourtant : celui de sentir tout ce qui est bancal en moi, tout ce qui me blesse ou me tiraille sans que je veuille le reconnaître.

La migraine.

Depuis 20 ans. Plusieurs jours par semaine. Une douleur qui peut m’abattre jusqu’à 5 ou 6 jours d’affilée.

C’est quoi la migraine ?

Non, ce n’est pas un simple mal de tête avec lequel on Lire la suite

Les stats, mon blog et moi

Il faut croire que ce blog n’est pas mort… malgré l’absence de billets récents, malgré mon assiduité virtuelle qui s’effiloche et l’envie qui n’est plus tout à fait là.

J’empoigne aujourd’hui mon clavier parce que ce blog, je l’aime. Je l’aime mal mais je l’aime. Comme il est. Avec ses maladresses et ses rares pépites.

Il dit tant de moi… C’est davantage qu’un journal intime et beaucoup moins qu’un blog d’auteure. Juste une porte ouverte de mon cœur directement sur le monde et les autres, vous.

Comment ça a commencé ?

J’ai découvert la blogosphère parentale avec la naissance de ma fille, comme tant d’autres avant et après moi… et comme tant d’autres avant et après moi j’ai voulu y ajouter mes mots / maux : c’est libératoire, infiniment.

Je voulais beaucoup de visibilité forcément. J’ai pensé concours, tests produits et humour grinçant pour faire comme les autres.

Mais je ne suis pas comme les autres alors j’ai bifurqué.

Je n’aime pas vendre mon âme aux marques au diable et je trouve beaucoup trop jubilatoire d’être totalement vraie, c’est si rare.

Je ne sais pas faire les choses pour l’argent, pour les faveurs ou pour les autres. Ce que je fais, je le fais pour soigner mon enfant intérieur, il n’y a pas

Lire la suite

Liebster award (de Noël) #6

Ça faisait looongtemps que je n’avais pas participé à un Liebster award !!! Merci à Mathieu de Papa Panique de m’avoir tagguée 😉

Pour celleux qui ne connaissent pas le principe : c’est un questionnaire qui tourne entre les blogueurs\ses pour en dire un peu plus sur soi et donner l’occasion de faire découvrir les blogueurs qui nous sont chers.

Le jeu se déroule en 3 parties :

  • dire 11 choses sur soi
  • répondre aux 11 questions du celui qui nous a désigné.e
  • poser 11 questions à 11 blogueurs

Personnellement, j’aime beaucoup participer parce que Lire la suite

La Princesse

Sa journée commence par un café au lit. Avec un sucre et un nuage de lait. Mélangé. Elle a toujours trouvé un homme pour le lui apporter.

Elle entre dans toutes les pièces sans frapper. Si derrière la porte, elle surprend une parcelle de nudité, sa première réaction n’est pas de protéger la pudeur de la victime. Non, comme « ça ne va pas lui brûler les yeux« , elle continue sur sa lancée.

L’autre n’existe pas. Elle est seule. Le soleil autour duquel tourne le monde. L’égocentrisme personnifié.

Elle est partout chez elle. Elle ouvre Lire la suite

Etre surdoué.e, ça veut dire quoi ?

Je ne sais pas comment le formuler. Il y a plusieurs façons de le dire et aucune n’est satisfaisante :

J’ai un QI supérieur à la moyenne.

J’étais une enfant précoce.

J’ai un haut potentiel.

Je suis un zèbre.

Je suis victime de douance.

Je suis surdouée.

 

Il s’agit d’abord de s’accepter comme tel.le, de reconnaître cette différence.

Oui, je suis différente, donc en creux, pas normale…

Retour sur mon parcours.

J’étais

Lire la suite

Un peu de moi, beaucoup de mots… 

C’est aujourd’hui la journée mondiale du blog, l’occasion parfaite pour tenter de justifier cet exhibitionnisme populaire qui consiste à exposer sur la toile nos états d’âmes les plus intimes.

Je suis rentrée très tôt en écriture.

J’ai toujours noirci des carnets, rempli des feuilles blanches d’une écriture précipitée, noté quelques idées fugitives sur des post-it… Quand le besoin d’écrire m’assaille – généralement dans une période plus ou moins dépressive, je déverse le

Lire la suite

WordPress.com.

Retour en haut ↑