Aujourd’hui, je participe au tag de Clémence du blog Dans ma bulle. Pour ceux qui ont déjà participé l’année dernière, il s’agit de faire un bilan. Pour les nouvelleux venu.es – moi y compris donc, il faut juste répondre à la question : quelle blogueuse je veux être ?

Changement de point de vue

Cette question, en fait, elle me laisse perplexe… Parce que j’ai déjà répondu à une autre question classique, dans le même genre : « pourquoi je blogue ? » ou bien dans différents tags où j’ai été interrogée sur ce qui m’a incité à bloguer. Facile : en gros, la réponse est la même pour tou.tes, on aime écrire, on a des choses à dire… Notre blog définit notre espace de liberté.

Mais là, il faut se dévoiler un peu plus.  Cela interroge mes intentions : il ne suffit plus de dire pourquoi mais comment. Qui suis-je derrière mon blog ?

Euphrosyne

Déjà le choix de l’anonymat en dit long… Bien que pas toujours très engagé voire carrément superficiel, mon blog est loin de ce que je suis IRL. Mes collègues, ma famille ? Je ne souhaite pas forcément leur faire connaitre toutes les motivations qui m’animent, ni toutes les pensées qui me traversent. Je préfère leur cacher cet aspect-là de ma personnalité et conserver l’image lisse et parfois insignifiante qu’ils ont de moi.

Plus qu’un pseudo, c’est un personnage légèrement différent que je m’autorise à être : plus passionnée, plus virulente, plus engagée.

Éclectique

J’aurais pu choisir un blog thématique et décliner tous les aspects d’un thème : le féminisme, l’écologie ou la maternité ? Seulement choisir l’éclectisme (!) consiste encore une fois à échapper à toute tentative de définition et à rester vague sur l’image que je veux construire…

No limit

Cela signifie-t-il que je triche ? Toute cette dissimulation commence à être douteuse…

Non, je veux être une blogueuse sincère et lever le voiles certaines de mes lubies inavouées / inavouables en société : l’idée serait plutôt de ne se fixer aucune limite, ni dans les thèmes, ni dans le ton, ni dans la tête 🙂 Plusieurs vents me poussent, je tricherais si je restais cantonnée à un versant de ma personnalité.

La forme et la productivité

Je n’oublie pas que je tiens ce blog pour moi d’abord : je refuse donc de sacrifier la qualité d’écriture ou le soin que j’apporte à chaque billet aux exigences du référencement qui voudrait des articles plus fréquents, plus réguliers, plus longs, plus courts, plus de mots clefs, plus ou moins de liens, etc. J’aimerais vivre de ma plume, pas de mon blog alors j’écris quand bon me semble sur les sujets que je souhaite.

Pourtant, j’aimerais quand même être lue… Je me surprends à consulter mes stats plusieurs par jour quand je publie un nouveau billet. Je frétille à chaque nouveau commentaire et compte les likes avec avidité. Je voudrais être plus détachée. M’en tenir à l’exigence de qualité et de précision plutôt qu’au succès de tel ou tel billet. D’autant que moins de temps à consulter les stats, la une HC ou les notifications FB = plus de temps à écrire, écrire, écrire… Je voudrais donc être une blogueuse plus efficace et plus concentrée !

A l’avenir, je souhaite aussi gagner du temps sur la mise en forme de mes billets. Je constate que je passe autant de temps – sinon plus – à peaufiner le visuel (photo, gras, fautes de frappe, italique, orthographe, liens, synonymes, boutons…) qu’à écrire mes billets sans que ça n’améliore pas significativement ma visibilité ! Certes, ça m’amuse mais ça parait inutile et je vais essayer de m’alléger pour me recentrer sur l’écriture.

Je voudrais me fixer un objectif  : écouler mes brouillons… Je note sans cesse des dizaines d’idées que je ne complète jamais… J’ai presque davantage de brouillons que de billets publiés, c’est dommage.

Ligne de conduite et traits de caractère

J’aime bien le ton de mon blog qui a la fraîcheur foutraque d’une soirée entre copines. Je veux continuer comme ça.

Je ne souhaite donc pas me lancer dans du « marketing » : pas de concours (trop compliqué d’un point de vue législatif), pas d’articles sponsorisés (qui m’obligeraient à vanter un produit que je n’aurais pas nécessairement apprécié), – entendons-nous bien, j’accepte quand même les cadeaux désintéressés !, pas de deadline intenable…

La vie d’abord, mon blog doit rester un loisir !

Je veux être (comme dans la vie 😉 poke celles qui me connaissent « pour de vrai » !ouverte, généreuse et accessible : écouter et entendre les opinions des autres, être prête à engager la discussion, rencontrer et échanger, ouvrir mon blog aux autres…

Je veux continuer à être curieuse : lire les autres blogs – même si ça prend du temps, commenter, apprécier, partager, m’inspirer…

Je veux cultiver la loyauté dans cet univers cruel de la blogosphère : créer et entretenir des amitiés, éviter les tempêtes ineptes et minuscules, les conflits d’ego qui secouent régulièrement les réseaux sociaux (même si parfois, ça pourrait beaucoup amuser la peste qui est en moi 😉.

Je ne voudrais pas être jalouse du succès de tel.le ou tel.le autre, je préfère admirer et me réjouir que de me comparer et envier – même si ce n’est pas toujours le plus facile 😉

Enfin, je souhaite continuer à participer à des tags et des thèmes partagés entre blogueurs puisque ce genre d’exercice m’oblige à sortir de ma zone de confort et m’incite à écrire des billets un peu différents, parfois plus intéressants…

Alors, rendez-vous dans un an pour savoir si j’ai réussi à tenir le cap !


Les autres participations sont à retrouver ici :
tag blogging

J’ai oublié quelqu’un ? N’hésitez pas à me le signaler 😉

Source image du tag http://www.pexels.com/photo/tablet-on-the-grass-6080/ modifié par www.dansmabulleblog.fr

Publicités