Nos distractions en temps de confinement

Même si l’issue du confinement commence à se faire sentir, nous avons commencé à spéculer hier soir : « T’imagine si on était confinés et qu’on n’avait pas internet ?!? »

Euh, non, en fait… j’ai vraiment du mal à imaginer… mais oui, un peu : on lirait davantage, on ferait plein de jeux de sociétés, on se doucherait une seule fois par semaine, on s’éclairerait à la bougie…

En réalité, on a bien profité (et on profite encore, on ne compte pas revenir « au temps d’avant » du jour au lendemain…) de cette parenthèse pour ressortir de vieilles BD, remplir nos liseuses de nouveaux ouvrages, regarder de (trop ?) nombreuses séries, déballer le matériel de couture et de tricot, redécouvrir des merveilles de loisirs créatifs et ranger le fond de nos placards !

La lecture

Je lis, je lis, je lis… j’ai toujours un livre avec moi et je n’éteins jamais la lumière de ma lampe de chevet sans avoir parcouru quelques pages. J’ai toujours aimé lire et je ne suis jamais rassasiée.

Bien sûr, il y a les livres de recettes (puisqu’on pâtisse en famille et qu’on végétérianise la plupart de nos repas aussi) et les livres de jardinage. Il y a quelques revues et des BD. Il y a les livres de méditation et d’éducation. Il y a des livres sur les surdoués et des romans, des biographies, des autobiographies, des récits, des nouvelles,…

Des milliers de pages chaque année et encore davantage par les temps qui courent 🙂

Les jeux (de société)

Sans enfant, nous aurions passé beauuucoup de temps à jouer. C’est une activité qui nous rapproche et à laquelle nous ne nous adonnons jamais assez !

En réalité, les enfants sont trop petits pour les « vrais » jeux genre Seven Wonders, Race for the Galaxy ou Code Name (en vrac et au hasard) et quand ils sont couchés, on a un peu de mal à se motiver…

Alors disons que côté jeux, c’est plutôt 7 familles et Uno mais c’est déjà pas mal 🙂 En dehors de ça, on passe aussi un temps Lire la suite « Nos distractions en temps de confinement »

Bloguer pour de vrai ???

Je n’ai pas parlé blogging depuis longtemps. Je n’ai d’ailleurs pas blogué très sérieusement ces derniers temps mais j’ai renoué récemment avec une certaine forme de régularité (pour les très fidèles qui l’auraient remarqué…) : un burn out, des challenges et de grandes envies de changement.

Je voudrais que l’écriture m’accompagne et ma première fenêtre pour les mots est ici sur ce blog qui me dit si bien en si peu de mots :

« celle qui se disperse »

Pour blogger « sérieusement » et maintenir un lectorat engagé, il faut d’abord choisir « un angle », « une niche »… Malgré des idées par milliers, je ne me suis toujours pas résolue à me concentrer sur une cible et ne parler que d’un seul sujet parmi tous ceux qui me tiennent à cœur.

Pourtant, j’aurais rêvé devenir « blogueuse professionnelle » et sortir du lot : que mon avis et mes billets comptent, que des Lire la suite « Bloguer pour de vrai ??? »

En quête d’inspiration…

J’aime écrire et si je me le cache aussi à moi-même, je crois être faite pour ça. Je suis de celle qui arrive à trouver du plaisir dans le simple fait d’aligner des mots y compris pour la rédaction de documents techniques barbants et de mails factuels

Aujourd’hui pourtant, ça ne vient pas. Pas d’idées, pas de fluidité.

La dynamique qui me poussait devant mon écran pour déverser des idées en pagaille s’est essoufflée dans les contraintes du quotidiens, consommée dans un boulot chronophage et énergivore, dispersée dans des relations trop intenses.

Je n’écris que très peu et je ne trouve plus mes mots aussi pertinents, mes tournures aussi souples.

Comment se fait-il qu’on puisse autant perdre de vue ce qui fait le sel de la vie ? Comment peut-on avoir la certitude que l’essentiel est là et pourtant ne jamais y consacrer de temps ? le laisser toujours en dernière place ?

Je me rappelle cette période où une idée germait, tournicotait dans ma tête pendant des heures, imprimait des phrases dans mon esprit et quand, le PC ouvert, je lâchais ce flot de lettres ordonnées dans un billet dense et pressé.

J’ai peur d’avoir laissé échapper quelque chose d’essentiel.

De m’être perdue, peut-être.

Est-il possible de retrouver le chemin ? le bon chemin ? celui qui traverse ma vie et devrait me mener où je suis censée aller ?

J’ai des petits cailloux pour me guider : une centaine de brouillons achevés ou presque, un roman quasi terminé, des cahiers pleins de scenarii élaborés…

Ce matin, je me force. J’ai miraculeusement choisi de venir ici plutôt que de trier la paperasse. Ai-je bien fait ? Difficile à dire pour le moment puisque c’est douloureux et que la paperasse ne sera pas triée…

S’astreindre à une routine, le faire un peu chaque jour, qu’ils disent…

J’aimerais trouver le temps (l’énergie ?) de m’inscrire à un cour d’écriture, rencontrer d’autres scribouillards, partager ce plaisir. Mais j’ai aussi envie / besoin de faire davantage de sport, de voir mes ami.es, aller au musée, dévorer des livres, faire de grandes balades, profiter de mes enfants, leur proposer des activités, m’abrutir devant la télé, méditer, etc.

Presque trop pour une seule vie.

Tout effacer et recommencer (à chaque fois)

Revenir sur ce blog est à chaque fois un peu douloureux, à chaque fois un peu plus douloureux.

Laisser en jachère ce bout de moi qui a tant vécu : des soirées de griffonnages (comment dire griffonnage numérique ? tapotage ? me fait davantage penser à une séance de massage… mes scribouillages seraient-ils un massage de l’âme ? l’idée me plait !), des efforts soutenus pour comprendre les secrets du blogging, des heures de connexion sur les réseaux, des amitiés virtuelles espérées et avortées, des dizaines de brouillons laissés à l’abandon, la flamme de l’écriture encore vacillante étouffée par manque d’oxygène…

J’aime écrire (avec ou sans lecteurs, cf. les centaines de pages constellées d’une écriture fine et furieuse, les innombrables journaux et carnets entamés et délaissés, retrouvés au fond d’un carton de déménagement). J’aime fouiller mon Lire la suite « Tout effacer et recommencer (à chaque fois) »

Se voiler la face

Mon blog parle pour moi : je ne vais pas bien.

Je traverse une période émotionnellement complexe. Je suis perdue dans les considérations philosophiques et existentielles. Je suis égarée dans une confusion de sentiments inextricables.

Je suis au fond du trou.

Mais ce que je laisse sur le blog, je ne suis pas capable de le montrer « en vrai ».

Quand je suis seule, mes yeux se remplissent de larmes, je sens mon visage se défaire, mes traits se tirer et mon regard s’assombrir à mesure que mes cogitations font osciller mes neurones. Mon ventre brûle d’anxiété. Ma posture s’affaisse. Je m’effondre lentement en moi-même.

Mais dès que je rentre dans une pièce occupée ou que Lire la suite « Se voiler la face »

Les stats, mon blog et moi

Il faut croire que ce blog n’est pas mort… malgré l’absence de billets récents, malgré mon assiduité virtuelle qui s’effiloche et l’envie qui n’est plus tout à fait là.

J’empoigne aujourd’hui mon clavier parce que ce blog, je l’aime. Je l’aime mal mais je l’aime. Comme il est. Avec ses maladresses et ses rares pépites.

Il dit tant de moi… C’est davantage qu’un journal intime et beaucoup moins qu’un blog d’auteure. Juste une porte ouverte de mon cœur directement sur le monde et les autres, vous.

Comment ça a commencé ?

J’ai découvert la blogosphère parentale avec la naissance de ma fille, comme tant d’autres avant et après moi… et comme tant d’autres avant et après moi j’ai voulu y ajouter mes mots / maux : c’est libératoire, infiniment.

Je voulais beaucoup de visibilité forcément. J’ai pensé concours, tests produits et humour grinçant pour faire comme les autres.

Mais je ne suis pas comme les autres alors j’ai bifurqué.

Je n’aime pas vendre mon âme aux marques au diable et je trouve beaucoup trop jubilatoire d’être totalement vraie, c’est si rare.

Je ne sais pas faire les choses pour l’argent, pour les faveurs ou pour les autres. Ce que je fais, je le fais pour soigner mon enfant intérieur, il n’y a pas

Lire la suite « Les stats, mon blog et moi »

J’aime mes ami.es (mais pas leur page !)

Il y a un principe dans le micro-monde du blogging et ses règles de fonctionnement sur les réseaux sociaux qui m’étonne et m’étonnera toujours je crois. Je sens que je ne vais pas me faire des ami.es  aujourd’hui mais bon, tant pis, je me lance !

Voici qu’ un jour j’ai décidé de lancer mon petit blog à moi malgré une connaissance pitoyable des réseaux sociaux (que j’ai confessée ici). J’ai immédiatement créé un profil Facebook et la page qui va avec. Ça me semblait être le minimum vital pour avoir un peu de visibilité.

Et puis, j’ai attendu… de recevoir des likes spontanés ^^

Quand on débute dans le « milieu » et Lire la suite « J’aime mes ami.es (mais pas leur page !) »

Mais comment donc as-tu atterri sur cette page ???

Tu découvres mon blog ?

Tu es un.e lecteur/trice fidèle ?

Tu viens de temps en temps ?

Dis-moi sur quel média tu as trouvé le lien de mon blog ou d’un billet…

 

Et si tu as quelques secondes de plus, je serais ravie d’en savoir davantage sur toi en commentaire : d’où tu viens, tes passions, si tu as ou non des enfants, quel métier tu fais, ta friandise préférée, ta pointure…

Moi, j’ai déjà presque tout dit ici 🙂

En tout cas, merci de ton passage et à très bientôt !

 

 

Un peu de moi, beaucoup de mots… 

C’est aujourd’hui la journée mondiale du blog, l’occasion parfaite pour tenter de justifier cet exhibitionnisme populaire qui consiste à exposer sur la toile nos états d’âmes les plus intimes.

Je suis rentrée très tôt en écriture.

J’ai toujours noirci des carnets, rempli des feuilles blanches d’une écriture précipitée, noté quelques idées fugitives sur des post-it… Quand le besoin d’écrire m’assaille – généralement dans une période plus ou moins dépressive, je déverse le

Lire la suite « Un peu de moi, beaucoup de mots… « 

Des lots incroyables à gagner [#concours de la rentrée] !

L’année va redémarrer sur les chapeaux de roues sur le blog ! J’ai des projets en pagaille et en particulier celui de lancer des concours réguliers pour ramener pleins de nouveaux abonnés, des cadeaux (pour moi et pour les autres) et aussi des pépettes 😀 – non mais je rigoleeeeuh !

Comment participer ?

  • Tu likes ma page Facebook, obligé.
  • Tu likes la page d’un.e (ou plusieurs) blogueur/se de ton choix qui a moins de 300 likes, c’est fairplay.
  • Tu t’abonnes à mon Instagram, à mon Twitter, tu ❤ mon Hellocoton… à chaque fois, c’est +1.
  • Tu partages un max  et tu invites tes ami.es à participer: sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram et où tu veux / peux… A chaque partage public, tu as une chance de plus de gagner ! Si tu partages tous les jours pendant une semaine, tu fais +7. Si tu saoules tes abonné.es au point qu’ils finissent par me suivre aussi, c’est +15 🙂
  • Tu ne quittes pas cette page sans laisser un petit commentaire pour dire combien tu m’aimes…

Lire la suite « Des lots incroyables à gagner [#concours de la rentrée] ! »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑