Dans « couple parental », il y a couple. Pour qu’un « couple » fonctionne, il y a plusieurs enjeux : l’intimité n’en est qu’un parmi d’autres… un couple parental s’articule autour de l’éducation des enfants même si les parents sont séparés et que donc, le couple amoureux ne fonctionne plus. Vous l’aurez compris, je ne parlerai pas de sexualité aujourd’hui:)

Ces derniers mois n’ont pas été très faciles… J’ai été alitée à la fin de ma grossesse et Papaidi a dû prendre en charge l’organisation de la maison ainsi que les soins de MiniJoie. Puis, Bout2Joie est arrivé en juin et les complications se sont enchaînées. Finalement, 2 mois plus tard, j’ai le sentiment très désagréable d’être la Maman de Bout2Joie et Papaidi le Papa de MiniJoie.

Je m’explique : Bout2Joie pleure beaucoup et ne se calme que dans mes bras (d’accord pas QUE mais le plus souvent quand même…) donc je passe mon temps avec

un bébé greffé à mon corps (merci les écharpes de portage😉 Comme je suis très fatiguée et passablement empêchée dans mes mouvements, je ne m’occupe pas beaucoup de MiniJoie😦 Je lui propose des jeux dès que j’ai les bras libres et de lire des livres quand son frère dort ou tète dans mes bras… mais généralement elle refuse et me repousse:-/

De son côté, Papaidi partage de nombreuses activités avec la grande, joue beaucoup avec elle, la sort souvent, lui donne son bain… au final, celle-ci le réclame sans cesse puisque depuis mon alitement, c’est lui qui fait référence la plupart du temps. De fait, il a aussi moins de temps pour changer ou donner le bain à Bout2joie qui reste donc encore collé à sa Maman…

Pour couronner le tout, c’est moi qui ait le plus tendance à poser les limites, c’est mon caractère et c’est aussi moi qui suit le plus fatiguée donc le plus susceptible de vouloir mettre le holà aux couchers qui s’éternisent par exemple… Et ça ne plait pas beaucoup à MiniJoie, de se voir poser des limites !

famille solidarité fraternité
Source Darren Johnson / IDJ Photography 

Ainsi, j’ai l’impression que nous formons petit à petit 2 équipes. Je déteste ça et je m’en veux beaucoup de notre incapacité à maintenir la cohésion. J’ai conscience qu’il était quasiment impossible de faire autrement dans les semaines passées mais je tiens maintenant à y remédier. Par exemple, Papaidi va essayer d’être plus ferme avec la grande et de prendre à son compte d’insister pour lui faire manger des légumes (entre autres). Je confie bébé à son Papa pour lire l’histoire du soir à MiniJoie – et j’essaie de faire fi des hurlements qui nous parviennent immanquablement avant le point final…

Les semaines à venir vont certainement continuer à être compliquées alors je pensais instaurer une sorte de « conseil de famille » pour aborder les difficultés au calme et surtout, tous ensemble… Voilà, ma bonne résolution éducative de la rentrée !

D’autres idées pour m’aider à consolider l’équipe ? Et d’autres bonnes résolutions à partager pour démarrer l’année scolaire sur de bonnes bases ?

macaron-rdv-education


C’est ma participation aux Jeudis éducation initiés par WonderMômes.

Retrouvez les autres participations sur le thème de la « bonne résolution éducative » :