Est-ce qu’on désire constituer une fratrie qui ressemble à la nôtre ? ou bien carrément faire tout l’inverse ? le résultat se situe certainement quelque part entre les deux…

J’ai un frère… mais beaucoup plus âgé, presque 7 ans d’écart ont créé un décalage que nous n’avons pas (encore ?) su colmater. Pourtant je me souviens que vers ses 18 ans, alors qu’il avait son propre appart, son indépendance, sa vie, il m’a sortie avec ses potes : petite collégienne coincée, d’une douzaine d’année, à l’acné dévastatrice… Je dis merci ! ça n’a pas dû être la meilleure soirée de sa vie… Bref, malgré quelques tentatives de part et d’autre, nous ne sommes pas proches.

Je ne peux pas dire que ça me manque. Je n’ai pas forcément envie de l’être : rapport à sa personnalité peut-être, à sa vie passablement différente de la mienne, au temps qui nous a inexorablement éloignés…

Pourtant, il était très important pour moi de donner des frères et sœurs à mes enfants, peut-être pour compenser ce vide que je Lire la suite