Parmi tout ce qui m’a fait mal ce qui m’a fait le plus mal

Cet ego surdimensionné.

Etre incapable de me satisfaire de l’effort fourni.

Vouloir exceller.

Vouloir attirer l’attention, magnétiser la professeure, surpasser l’assemblée.

Tenter d’être au centre sans pouvoir y prétendre.

Présomptueuse. Usurpatrice.

Réaliser que la persévérance me fuit.

De n’avoir jamais fait que ce pour quoi j’étais douée.

Jamais n’avoir eu à lutter pour un simple recoin dans la multitude.

Etre comme les autres ou moins bien.

Faire de son mieux.

Accepter que mon mieux soit médiocre.

Exister tout de même avec ça.

Ce qu’un blog peut apporter à l’écriture d’un roman

Je n’aime pas trop aborder ce sujet, même si je l’ai déjà fait, j’écris toujours sur l’écriture avec une grande circonspection. Mes ambitions me dépassent et je n’ai pas le cran de les assumer au grand jour.

Ceci dit, il en est des écrivains ratés comme des parisiens qui « veulent quitter Paris » toute leur vie : on les considère avec une grande indulgence mêlée de douceur puisque au fond, ils nous rassurent sur notre propre médiocrité.

Alors, j’annonce mon ambition : devenir écrivain – y compris raté… mais l’écrire, ce putain de livre !!!

Je sais que m’engager face au monde, face à

Lire la suite « Ce qu’un blog peut apporter à l’écriture d’un roman »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑