Nos distractions en temps de confinement

Même si l’issue du confinement commence à se faire sentir, nous avons commencé à spéculer hier soir : « T’imagine si on était confinés et qu’on n’avait pas internet ?!? »

Euh, non, en fait… j’ai vraiment du mal à imaginer… mais oui, un peu : on lirait davantage, on ferait plein de jeux de sociétés, on se doucherait une seule fois par semaine, on s’éclairerait à la bougie…

En réalité, on a bien profité (et on profite encore, on ne compte pas revenir « au temps d’avant » du jour au lendemain…) de cette parenthèse pour ressortir de vieilles BD, remplir nos liseuses de nouveaux ouvrages, regarder de (trop ?) nombreuses séries, déballer le matériel de couture et de tricot, redécouvrir des merveilles de loisirs créatifs et ranger le fond de nos placards !

La lecture

Je lis, je lis, je lis… j’ai toujours un livre avec moi et je n’éteins jamais la lumière de ma lampe de chevet sans avoir parcouru quelques pages. J’ai toujours aimé lire et je ne suis jamais rassasiée.

Bien sûr, il y a les livres de recettes (puisqu’on pâtisse en famille et qu’on végétérianise la plupart de nos repas aussi) et les livres de jardinage. Il y a quelques revues et des BD. Il y a les livres de méditation et d’éducation. Il y a des livres sur les surdoués et des romans, des biographies, des autobiographies, des récits, des nouvelles,…

Des milliers de pages chaque année et encore davantage par les temps qui courent 🙂

Les jeux (de société)

Sans enfant, nous aurions passé beauuucoup de temps à jouer. C’est une activité qui nous rapproche et à laquelle nous ne nous adonnons jamais assez !

En réalité, les enfants sont trop petits pour les « vrais » jeux genre Seven Wonders, Race for the Galaxy ou Code Name (en vrac et au hasard) et quand ils sont couchés, on a un peu de mal à se motiver…

Alors disons que côté jeux, c’est plutôt 7 familles et Uno mais c’est déjà pas mal 🙂 En dehors de ça, on passe aussi un temps Lire la suite « Nos distractions en temps de confinement »

Bloguer pour de vrai ???

Je n’ai pas parlé blogging depuis longtemps. Je n’ai d’ailleurs pas blogué très sérieusement ces derniers temps mais j’ai renoué récemment avec une certaine forme de régularité (pour les très fidèles qui l’auraient remarqué…) : un burn out, des challenges et de grandes envies de changement.

Je voudrais que l’écriture m’accompagne et ma première fenêtre pour les mots est ici sur ce blog qui me dit si bien en si peu de mots :

« celle qui se disperse »

Pour blogger « sérieusement » et maintenir un lectorat engagé, il faut d’abord choisir « un angle », « une niche »… Malgré des idées par milliers, je ne me suis toujours pas résolue à me concentrer sur une cible et ne parler que d’un seul sujet parmi tous ceux qui me tiennent à cœur.

Pourtant, j’aurais rêvé devenir « blogueuse professionnelle » et sortir du lot : que mon avis et mes billets comptent, que des Lire la suite « Bloguer pour de vrai ??? »

En quête d’inspiration…

J’aime écrire et si je me le cache aussi à moi-même, je crois être faite pour ça. Je suis de celle qui arrive à trouver du plaisir dans le simple fait d’aligner des mots y compris pour la rédaction de documents techniques barbants et de mails factuels

Aujourd’hui pourtant, ça ne vient pas. Pas d’idées, pas de fluidité.

La dynamique qui me poussait devant mon écran pour déverser des idées en pagaille s’est essoufflée dans les contraintes du quotidiens, consommée dans un boulot chronophage et énergivore, dispersée dans des relations trop intenses.

Je n’écris que très peu et je ne trouve plus mes mots aussi pertinents, mes tournures aussi souples.

Comment se fait-il qu’on puisse autant perdre de vue ce qui fait le sel de la vie ? Comment peut-on avoir la certitude que l’essentiel est là et pourtant ne jamais y consacrer de temps ? le laisser toujours en dernière place ?

Je me rappelle cette période où une idée germait, tournicotait dans ma tête pendant des heures, imprimait des phrases dans mon esprit et quand, le PC ouvert, je lâchais ce flot de lettres ordonnées dans un billet dense et pressé.

J’ai peur d’avoir laissé échapper quelque chose d’essentiel.

De m’être perdue, peut-être.

Est-il possible de retrouver le chemin ? le bon chemin ? celui qui traverse ma vie et devrait me mener où je suis censée aller ?

J’ai des petits cailloux pour me guider : une centaine de brouillons achevés ou presque, un roman quasi terminé, des cahiers pleins de scenarii élaborés…

Ce matin, je me force. J’ai miraculeusement choisi de venir ici plutôt que de trier la paperasse. Ai-je bien fait ? Difficile à dire pour le moment puisque c’est douloureux et que la paperasse ne sera pas triée…

S’astreindre à une routine, le faire un peu chaque jour, qu’ils disent…

J’aimerais trouver le temps (l’énergie ?) de m’inscrire à un cour d’écriture, rencontrer d’autres scribouillards, partager ce plaisir. Mais j’ai aussi envie / besoin de faire davantage de sport, de voir mes ami.es, aller au musée, dévorer des livres, faire de grandes balades, profiter de mes enfants, leur proposer des activités, m’abrutir devant la télé, méditer, etc.

Presque trop pour une seule vie.

Un peu de moi, beaucoup de mots… 

C’est aujourd’hui la journée mondiale du blog, l’occasion parfaite pour tenter de justifier cet exhibitionnisme populaire qui consiste à exposer sur la toile nos états d’âmes les plus intimes.

Je suis rentrée très tôt en écriture.

J’ai toujours noirci des carnets, rempli des feuilles blanches d’une écriture précipitée, noté quelques idées fugitives sur des post-it… Quand le besoin d’écrire m’assaille – généralement dans une période plus ou moins dépressive, je déverse le

Lire la suite « Un peu de moi, beaucoup de mots… « 

Ce qu’un blog peut apporter à l’écriture d’un roman

Je n’aime pas trop aborder ce sujet, même si je l’ai déjà fait, j’écris toujours sur l’écriture avec une grande circonspection. Mes ambitions me dépassent et je n’ai pas le cran de les assumer au grand jour.

Ceci dit, il en est des écrivains ratés comme des parisiens qui « veulent quitter Paris » toute leur vie : on les considère avec une grande indulgence mêlée de douceur puisque au fond, ils nous rassurent sur notre propre médiocrité.

Alors, j’annonce mon ambition : devenir écrivain – y compris raté… mais l’écrire, ce putain de livre !!!

Je sais que m’engager face au monde, face à

Lire la suite « Ce qu’un blog peut apporter à l’écriture d’un roman »

C’est l’histoire d’une fille…

Une fille qui sait pas trop ce qu’elle attend de la vie. Enfin, elle sait mais elle n’ose pas se l’avouer.

Au fond, elle voudrait entrer dans la postérité. Un truc comme ça. Un petit truc simple.

Au fond, elle veut pas être juste « normale ». Enfin si, au fond, elle voudrait se fondre dans la masse. Mais avoir un truc en plus. Un truc qui fait que les gens murmurent dans son dos, l’admirent ou l’envient, la critiquent aussi. Discrètement plutôt.

Bref, un truc qui la démarque envers et contre elle-même. Comme une ado mal Lire la suite « C’est l’histoire d’une fille… »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑