Amours, délices et orgue de barbarie

Nina se sentait légère et heureuse. Le sortilège de l’alcool et la fatigue, l’amour aussi la maintenait à quelques centimètres du sol.  Ses mouvements étaient ralentis et quelques peu saccadés, comme pixelisés mais le sourire radieux de Samuel – si grand qu’il devait être douloureux (comme le sien) – s’imprimait sur sa rétine à chaque fois qu’elle le croisait. Leurs mains moites nouées ne pouvaient plus se lâcher de peur de se laisser perdre, emporter par la foule.

Un léger sursaut de panique lui serra d’ailleurs l’estomac un instant : la musique des attractions foraines était assourdissantes et chaque fois qu’elle tournait la tête, les lumières éblouissantes, diffractées par l’obscurité et l’ivresse brouillait le décor d’un voile insaisissable.

Elle ne se laissa pourtant pas distraire et focalisa, au prix d’un effort soutenu, son attention sur la barbe à papa que Noémie lui tendait. Elle vit sa main saisir le bâtonnet collant, l’éviter une fraction de seconde puis sentit la section rectangulaire sous ses doigts. Elle s’agrippa. Elle sentit (ailleurs) ses doigts se dénouer de ceux de Samuel pour se plonger dans le nuage de sucre rose.

Elle déchira un lambeau de coton poisseux et le fourra dans Lire la suite « Amours, délices et orgue de barbarie »

Toujours la même chose

Je me tourne sur le côté et ses bras se referment sur moi, protection voluptueuse contre des cauchemars trop réalistes.

Qu’est-ce que je fais là ? Chercher ailleurs pour trouver la même chose…

La même retenue, le même tempo, presque les mêmes caresses, les mêmes non-dits… juste quelques faux-semblants. Une écoute renouvelée, une attention légèrement aiguisée par la nouveauté, la fébrilité de l’inconnu. Tant de choses qui ne dureront pas.

Et puis rien n’est vraiment différent : un autre corps, une autre voix, une autre odeur, un autre grain de peau et des poils. Mais juste un homme.

Alors je reste seule enfermée en moi-même. Et comme rien ne parvient à percer la surface de cette coquille tant de fois brisée et rafistolée, mes sensations à moi persistent, figées.

Mon corps – mon âme – moite et glacée de ne pouvoir recevoir davantage. Un frisson le long de l’échine et sentiment abyssal d’une existence somme toute vaine.

A quoi sert de vivre ?

Citation éphémère #8

A cet instant précis, j’ai pensé cela : de certains mots, de certains regards, on ne guérit pas. Malgré le temps passé, malgré la douceur d’autres mots et d’autres regards.

D. de Vigan – D’après une histoire vraie

Le cœur plein d’ecchymoses

Il ne te contactera pas.

Le plus difficile, c’est sans doute de savoir qu’il n’y aura pas d’aléas.

Inutile d’espérer un message, de sursauter à la moindre vibration, de retourner ton téléphone toutes les 40 secondes à la recherche désespérée d’une notification quelconque.

Il ne tentera pas de te parler, de te faire un signe, de savoir comment tu vas. Aucune inflexion. Il ne laissera rien paraître d’avoir été blessé ou seulement touché. Hors d’atteinte.

Rien.

Il n’essaiera même pas mais le temps est ton allié.

Si tu recevais un message, s’il tentait

Lire la suite « Le cœur plein d’ecchymoses »

Célébrer la St Valentin tous les jours !!

Je connais des adeptes de la St Valentin : des amoureux de l’amour qui organisent une soirée mémorable dans un restaurant savoureux (à 1000 euros…) à l’atmosphère obscure et feutrée, des brassées de roses rouges, des chocolats fourrés à la cerise, des draps de satin pourpres sous un ciel étoilé… Pourquoi pas ?

Je ne suis pas forcément opposée à quelques touches de romantisme extravagant (par contre, offrir un déshabillé transparent trop petit de 1 – voire 2 – tailles… est une faute de goût impardonnable !) Pourtant, j’aime mieux penser qu’une relation s’entretient au quotidien, que les attentions minuscules cimentent plus Lire la suite « Célébrer la St Valentin tous les jours !! »

Le silence est d’or

Meubler, combler le vide, éviter les blancs… C’est souvent une angoisse dans une relation qui débute de ne pas savoir quoi dire… Alors finalement, c’est un signe qui ne trompe pas lorsque le silence se remplit de sérénité, lorsque le silence apaise au lieu d’embarrasser.

Cultiver le silence dans un couple – comme avec tous ses proches d’ailleurs, c’est respecter l’autre : ses secrets, ses errances, ses tourments… C’est savoir attendre que chacun soit prêt à l’échange.

J’ai déjà vécu des relations à distance. Et je crains qu’elles ne soient systématiquement vouées à l’échec. En effet, le contact s’établit alors (presque) exclusivement par téléphone, cet instrument diabolique qui fait du silence une hérésie, oblige à trop parler et brise le lien muet qui consolide l’attachement.

Être bien avec l’autre dans le silence, Lire la suite « Le silence est d’or »

Les secrets de l’amitié

C’est en feuilletant une revue au titre accrocheur « Homme- Femme, l’amitié impossible ? » que m’est venue l’idée de mon premier billet pour l’événement inter blogueur de Valérie du blog Drôle de Maman.

Cet article va être l’occasion d’ajouter une catégorie à la liste, un front sur lequel je ne m’étais pas encore aventurée: l’amoureuse intrépide. Je n’étais pas sûre de réussir à écrire sur ce thème: la pudeur joue à plein dans ce cas puisque ces questions me touchent autant que mon amoureux… Certaines de mes plus fidèles lectrices (spéciale dédicace !) le connaissent et je crains de dévoiler une intimité qui lui appartient aussi. Tant pis, je me livre…

Ce que le titre de cette revue sous-entend sans vouloir l’avouer c’est qu’on parle souvent de cette amitié impossible parce que « sans ambiguïté sexuelle« . Je n’ai pas la réponse à la réalité ou non de ce sentiment, j’ai des exemples et des contre-exemples et je crois surtout qu’il faudrait vraiment être dans la tête des 2 protagonistes pour faire toute la lumière sur ce sujet et aux dernières nouvelles, je n’ai aucun don de télépathie… En revanche, je sais dire que l’amitié existe entre homme et femme et qu’elle est même indispensable pour faire durer le couple

Mon amoureux est envers et contre tout mon meilleur ami (bouhou, ça sonne comme une chanson de Lorie…)

Nous partageons des fous rires, Lire la suite « Les secrets de l’amitié »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑