Ces séries que j’ai abandonnées (avec de vrais bons conseils dedans)

Je me suis découvert une nouvelle addiction…

Le croiras-tu ?

Les séries…

Nous avons pris un abonnement multimedia, puis deux, puis trois… Au début, on y allait mollo : une série de temps en temps en mode slow TV. Et puis on est tombé sur des pépites ! Alors on a voulu en voir davantage, en tester de nouvelles, s’en injecter de plus en plus régulièrement…

Pour être complet, je dois dire qu’on ne regarde plus JAMAIS la télé (à part les infos et pas tous les jours voire même de plus en plus rarement… merci la propagande gouvernementale mais on s’en passe très bien !). Je ne vais au cinéma qu’une fois ou deux dans l’année et je ne regarde plus de longs métrages (je m’endors ^^)

Non, en vrai, j’ai trouvé ma came ! Maintenant, j’ai toujours deux séries minimum en cours : celle que je regarde avec mon inséparable (en pensant avec nostalgie à cette époque où nous avions du mal à trouver nos séries et les sous-titres qui parfois se décalaient au cours de l’épisode…) et celle que je regarde toute seule. Lorsque certaines saisons se font attendre, je passe sur d’autres thématiques et rebascule sur mes anciennes amours à chaque nouvelle saison.

Bref, c’est un mic-mac incroyable d’histoires, de personnages, d’intrigues, de péripéties,…. et une vibration constante pour mes héros favoris ! Il m’arrive de voir défiler des images d’épisodes récents pendant mes séances de méditation ou au milieu d’une balade en forêt.

Ok, je crois que ça vire au pathologique…

Rien que penser aux heures passées à fouiller les catalogues pour faire des listes (non exhaustives) de tout ce que nous avons envie de voir me donne le vertige !

Alors, j’ai tenté des phases de détox : NO TV pendant 2 ou 3 semaines. Verdict : je suis capable d’arrêter ^^ mais bon, quand le reconfinement nous rattrape, on s’y remet ! et comme tous ces fumeurs qui jurent (croix de bois croix de fer) qu’ils peuvent arrêter du jour au lendemain, j’attrape la zapette…

Mais j’ai décidé de trancher dans le vif et d’abandonner les séries pour lesquelles je n’ai pas de véritable coup de cœur, histoire de donner leur chance à d’autres œuvres, de rencontrer de nouveaux personnages et de vibrer encore plus fort 😀

Petite revue des séries qui ont tourné court en 2020 ou avant :

La casa de Papel

Je commence fort ! Qui ne connait pas cette série ? Pour ceux qui vivraient sur Mars : c’est le casse du siècle, rien de moins que la Maison Royale de la Monnaie d’Espagne. Tout a été préparé aux petits oignons par le petit génie des cambrioleurs et la bande qu’il a constitué pour l’occasion à prévu de s’en mettre plein les fouilles. L’histoire / l’intrigue est absolument

géniale : c’est inventif, malin, presque plausible. On a tellement envie d’y croire aussi… Les acteurs sont parfaits. Et alors quoi ?

la casa de papel critique avis

Ben c’est long, trop long, beaucoup trop long. Il se passe si peu de choses dans chaque épisode qu’on a envie d’aller balancer quelques infos aux flics pour les aider un peu…

Déjà, chaque épisode commence par 2 ou 3 minutes de rediffusion intégrale (zéro montage) de la fin de l’épisode précédent, c’est ce qu’on appelle de la télé pas chère ^^ ça démarre mal…

Et puis, techniquement, pour suivre un seul casse (saison 1 + saison 2), on se coltine plus de 18 heures de programme ! C’est assez invraisemblable et je dois dire que je les ai senties passer 😦

Pour celle-ci, je dois avouer que je n’ai pas « abandonné » puisque je suis allée au bout de la saison 2 : je me suis forcée parce que j’avais trop envie de connaitre la fin mais j’ai amèrement regretté une mise en scène plus efficace et trépidante qui aurait emballé tout ça dans une mini-série puissante.

En revanche, saison 3 ? saison 4 ou 5 ? NON ! on ne m’y reprendra plus.

This is us

this is us critique avis

Celle-ci nous avait été chaudement recommandée : le scénario suit le quotidien de trentenaires américains un brin stéréotypés. Ils sont nés le même jour et ont grandi dans la même famille.

Mais la série est pleine de bons sentiments au point d’en devenir mièvre… Chaque épisode ajoute son lot de situations dramatiques, de personnages douloureux et de vies compliquées. On verse si vite dans la caricature que même si j’ai la larme facile, je me suis rapidement asséchée.

En plus, il y a beaucoup trop d’épisode à chaque saison… L’ennui total : on passe !

The English Game

the english game critique avis

C’est l’histoire des débuts du football, comment ce sport inventé par des gentlemen est devenu un sport populaire. Je suis partie enthousiaste : j’adore les séries britanniques (Downtown Abbey, The Crown, et j’en passe…) et je kiffe les mini-séries (et la perspective de TERMINER une série pour de bon !).

Finalement, nous ne sommes pas allés aussi loin… Les intrigues amoureuses prennent rapidement le pas sur l’histoire du foot et en plus, elles sont assez inspides et mal jouées pour être ennuyeuses.

Basta !

Le baron noir

Commençons par rendre justice à cette série : la saison 1 est top ! Mais alors, la saison 2…

Em préambule, je voudrais préciser que si c’est la seule série française de la sélection, ce n’est pas que les séries françaises sont meilleures que les séries étrangères (plutôt pas…) mais c’est parce que je regarde très peu de productions locales depuis PJ et Fais pas ci fais pas ça ^^

Nous voilà propulsé dans les coulisses du pouvoir : les élections présidentielles, l’Elysée, Matignon, les ministères, les coups à l’envers, les faux semblants… Certaines scènes ont alimenté mon dégoût de la politique française et éclairé certaines situations réelles d’une intensité nouvelle. Les acteurs sont parfois moyennement crédibles dans leur rôle mais leur jeu est toutefois suffisamment bon pour sauver la première saison.

Mais patatras : la saison 2 semble avoir été bâclée et les acteurs sont parfois vraiment nuls. L’intrigue est largement appauvrie, on n’y croit plus, on n’arrive plus à s’intéresser…

Suivante !

Bloodline

A l’occasion d’une fête de famille, on comprend que l’aîné de la fratrie n’est pas tout à fait le bienvenu. On comprend rapidement que la situation risque de se terminer sur un drame…

Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour qu’un fils, un frère soit rejeté avec une telle violence ? C’est ce qui devrait faire le sel de l’intrigue mais on saisit assez rapidement que le secret n’est pas aussi lourd que la sentence pourrait le laisser penser. Les épisodes sont trop longs (1 heure) et les belles images de Floride ne sauvent rien.

Je n’en dirais pas plus, j’ai stoppé net.

Rita

rita série avis critique

Pourquoi j’ai eu envie de regarder cette série ? Une série danoise, ça ne court pas les rues. L’héroïne est une mère de famille plus ou moins sans histoire, ça change et ça me parle. C’est assez peu politiquement correct et ça bouscule certains codes, parfois simplement parce que la société danoise est tellement différente de la nôtre !

C’est une série plutôt rafraîchissante avec laquelle je n’ai pas envie d’être trop dure mais voilà, il y a tout de même 5 saisons… alors j’ai lâché en cours de route.

unbreakable kimmy schmidt avis critique

Unbreakable Kimmy Schmidt

Présentée comme une série un peu fofolle, elle aurait pu être amusante : Kimmy vient de s’enfuir d’une secte apocalyptique et découvre New-York et la « vraie » vie.

En fait, c’est pas drôle. Du tout ! Certains disent qu’il faut insister… Je n’ai pas eu envie de me faire de mal.

Gossip girl

gossip girl avis critique

Cette série met en avant une bande d’adolescent (encore à New York) pétés de thunes et imbuvables : leurs histoires de cœur, leurs problèmes d’ego, leur bassesses et leurs méchancetés.

Certes, je ne suis pas dans la cible mais selon moi, rien ne fait envie chez ces jeunes et voir l’existence par le prisme de leurs préoccupations futiles m’attriste pour la génération à venir…

Homeland

De retour de captivité en Irak, le héros est soupçonné d’avoir changé de camp par une agente de la CIA obsessionnelle.

Je n’ai pas grand-chose de négatif à dire sur cette série : même si les personnages tombent parfois dans la caricature, ils restent suffisamment complexes pour être intrigants ET attachants. La série tire ainsi sur la fibre psychologique pour nous tenir en haleine, le scénario étant parfois un peu faible.

J’ai regardé plusieurs saisons avec plaisir puis, il y a un retournement dans le scenario qui m’a donné l’impression que j’allais perdre ces personnages qui me captivais. Du coup, j’ai arrêté net. Bien avant la fin des 8 saisons…

gilmore g

Gilmore girls

Cette série est souvent évoquée dans des conversations féministes : la mère très jeune qui élève seule son ado fait figure de modèle d’indépendance, de libre-pensée et de fantaisie.

Oui, c’est frais et sucré. Mais j’ai du mal avec cette pseudo complicité transgénérationnelle. Et puis, les amourettes me laissent froides. Bref, c’est à réserver aux ados…

Prison Break

On m’avait beaucoup parlé de cette série qui a fait grand bruit à l’époque : le fameux tatouage !

Bref, c’est un peu une histoire de braquage à l’envers puisque le héros se fait incarcérer pour faire évader son frère. Et il est vrai que la saison 1 est marquante.

Mais bon, je me suis arrêtée là : je crois que l’univers est trop froid, trop viril pour moi. J’ai besoin de personnages féminins imposants pour me laisser embarquer.

En faisant ce bilan, je réalise que j’ai bloqué plusieurs fois sur des séries qui visent plutôt un public ado alors forcément… il faut croire que j’ai grandi ^^

Ceci dit, je voudrais citer tout de même des séries pour ados que j’ai beaucoup aimées (même si elles abordent des sujets difficiles voire très difficiles) et que je recommanderais volontiers à l’ado que j’ai été :

sex education avis critique
SEX EDUCATION
13 reasons why avis critique
13 REASONS WHY

Il y a aussi toutes ces séries géniales (dans des styles très différents) que je n’ai pas pris le temps de commenter : Top of the lake, Godless, Sense8, Le jeu de la Dame, Good Girls, Captive, Stranger Things, etc.

Ceci dit, pour conclure sur une note positive, je vous renvoie vers quelques-unes des (rares) séries que j’ai critiquées (positivement) ici :

[c’est bizarre, vu le temps que j’y passe qu’il n’y ait pas davantage de billets télé sur ce blog ^^]

Et sinon, je regarde quoi en ce moment ?

J’ai fait une pause dans Mad Men (une vieille série que j’adore mais… 92 épisodes toute de même !), je viens de terminer la dernière saison de The Crown, je tremble devant la saison « Cult » de American Horror Story et j’ai bingé les mini-séries Unorthodox et Unbelievable.

Voilà donc un peu d’inspiration pour occuper ces vacances de Noël en demi-teinte 😉

Et toi ? Il y a des séries que tu conseilles / déconseilles vivement ?!

6 commentaires sur “Ces séries que j’ai abandonnées (avec de vrais bons conseils dedans)

Ajouter un commentaire

  1. J’abandonne plein de séries aussi 😀

    Je conseille The Good place (attendre d’avoir passé les trois premiers épisodes, je ne spoile pas mais certaines personnes abandonnent avant c’est dommaaage), His dark materials si tu aimes ce genre là…
    Mais je regarde beaucoup de dessins animés ces derniers temps en fait.

    … Et Gilmore girls que je découvre, mais je ne suis qu’à la saison 1 ! Je trouve ça super intéressant à regarder pour l’aspect un peu historique, on voit l’évolution sur certains sujets depuis les années 2000, des choses un peu caricaturales mais qui étaient un peu subversives pour l’époque. Le casting est terriblement blanc aussi ça m’a frappée. Mais j’aime bien le côté drama qui finit toujours bien, ça me réconforte en ce moment. Est-ce que je vais regarder toutes les saisons, ça c’est moins sûr

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis moi aussi une dingue de séries !
    J’avais adoré la saison 1 de « Prison Break » : action, suspense, un zeste de tendresse….
    Je me souviens avoir laissé tombé « Smallville » et « Vampire diaries » ; et je galère en ce moment avec la saison 5 de « Once upon a time » !
    Je partage ton avis sur « Gossip girl » – je n’ai pas regardé les autres – que j’estime superficielle et peu digne d’intérêt ; dans le genre, « Beverly Hills » est mille fois mieux !
    En ce moment, je suis fan de « Riverdale » et de « Esprits criminels ». Ma dernière déception est pour « L’amie prodigieuse », parce que je la trouve chiante et banale, alors que j’étais ravie de regarder une série qui ne se passait pas pour une fois aux Etats-Unis…

    Je te souhaite de passer d’excellentes fêtes !
    A bientôt !

    Aimé par 1 personne

N'oublie pas de laisser un message avant de partir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :