Escobarderie

Frédéric avait l’air honnête pourtant : un costume foncé, une chemise blanche, pas de cravate, des chaussures noires mal cirées… Des lunettes à bords fins à travers lesquelles se dessinait un regard placide.

Elle se sentait toujours un peu décalée et obsédée par ce décalage sans pouvoir néanmoins le combler. Aujourd’hui, sa tunique pleine de broderies, des couleurs criardes…  Une sorcière.

Décidément, certains codes lui manquaient.

Il lui laissait toujours le temps de répondre : un silence légèrement tendu entre sa réponse et la question suivante. Pour lui permettre de rebondir (ou de palper son désarroi), de la pousser à la faute, la phrase de trop qu’il pourrait ensuite retenir contre elle.

A bien y regarder, son regard était fuyant surtout… Un briscard de l’organisation qui avait gravi les échelons inexorablement, qu’avait-elle pu croire ?

« Je me déroberais aussi si je pouvais », pensa-t-elle même si ça ne lui ressemblait pas et qu’elle aurait plutôt eu tendance à partir en croisade coûte que coûte.

Elle attrapa l’heure en bas à droite de l’écran sur lequel défilait ses objectifs annuels : plus que 10 minutes, son cours d’aérobic démarrait dans 40 minutes… Elle décroisa les jambes et prit une longue inspiration. Frédéric allait encore lui rappeler son irrévérence acerbe, ses manières trop brusques, quelques décisions décriées, ses déboires avec la hiérarchie, sa fâcheuse tendance à désobéir tout simplement.

Pas ses compétences pourtant.

Il fallait qu’il la recadre, à chaque fois. C’était humiliant.

Finalement, il lui donnait un 3. Sur un maximum de 4. Même si c’était ce qu’elle méritait, elle était soulagée. La cohérence n’était pas la règle. Elle jeta un œil sur les multiples crobards qu’elle avait griffonné pendant l’entretien : des arbres. Garder la tête haute : malgré les faussetés, les couleuvres, les dissimulations.

Garder la tête haute et bien faire son travail. Etre juste quelqu’un de bien. Ou essayer. Malgré tout.


C’est ma participation au mot mystère #18 chez Lilou Soleil.

 

2 commentaires sur “Escobarderie

Ajouter un commentaire

  1. Ping: Escobarderie

N'oublie pas de laisser un message avant de partir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :