Interruption du trafic

En septembre 2015 et sous le même titre, je publiais sur un autre blog (aujourd’hui fermé) les mots suivants :


Ce matin, aux infos : des migrants se sont introduits dans le tunnel sous la Manche. 6 trains ont été immobilisés ou déroutés. Le trajet de plusieurs centaines de personnes a été perturbé… Et alors ?

Quelle indécence ! Que sont ces quelques heures de patience, une nuit hors de chez soi ou un voyage annulé face à une vie de souffrance et de misère, un déracinement total et définitif ?

On fait témoigner des passagers qui osent déclarer avoir frôlé l’émeute… Vraiment ? Ils se seraient révoltés pour porter assistance à ces pauvres hères désincarnés ? Non. Et rassurons-nous, eux n’auront pas droit à leur tribune : il est tellement plus facile de les ignorer s’ils n’ont pas de visage !

migrant
Source Jey OH photography

Retournons silencieusement à notre confort. Nions à tout jamais le regard de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants pour profiter de nos voyages en train…


Ce n’est pas tout à fait la même histoire mais aujourd’hui, les migrants se font à nouveau entendre dans les entrefilets des gros titres sur le coronavirus. Ils n’ont pas attendu cette épidémie pour craindre pour leur vie, et les enjeux de l’existence sont pour eux bien autres. Pourtant, on les empêche de venir, de passer les frontières, de s’installer sur nos sols et dans nos vies.

Le sujet est complexe et il questionne le devenir de notre humanité tout entière (au sens philosophique comme au sens biologique). Il me prend aux tripes et me donne envie de pleurer : le réchauffement climatique, les interactions Nord/ Sud, le commerce international, etc. Tout est contenu dans les vies de ces êtres humains acculés à la fuite, indésirables partout. Des hommes, des femmes, des enfants…

Je n’ai pas de solutions ou de leçons à donner. Mon comportement est loin d’être exemplaire (et je m’en veux pour ça) mais si je peux aujourd’hui vous donner à voir une petite vidéo, j’aurais l’impression d’avoir aidé un peu à aiguiser votre (notre) sensibilité.

Cliquez, respirez, regardez, partagez :

C’est un message du Collectif pour une Nation Refuge :

« Protégeons les humains, pas les frontières. »

Belle journée.

4 commentaires sur “Interruption du trafic

Ajouter un commentaire

N'oublie pas de laisser un message avant de partir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :