Le dîner de coqs

 

Aujourd’hui, je participe au challenge d’écriture proposé par Marie du blog L’atmosphérique.

challenge_ecriture_2020

Le thème d’aujourd’hui est « le dîner d’ex amants » inspiré du livre “Partition amoureuse” de Tatiana de  Rosnay. Dans ce roman, le personnage principal, qui est une femme, a une idée originale “inviter les hommes qui ont le plus comptés pour elle, seuls, sans femme ou petite amie – un diner d’ex amants.”  


Esther déposa la dernière touche de mascara noir sur ses cils et recula d’un pas pour se jauger. Okay, ça irait comme ça. Les rides et les fils gris dans ses cheveux, il faudrait faire avec.

Elle se dirigea vers le salon en scannant le couloir : rien ne traînait. Son home sweet home avait tout l’air d’un appartement témoin Ikea. Parfait. Il n’était pas question de rajouter de la vulnérabilité à cette soirée qui allait, quoiqu’elle fasse, la dévaster.

La table était dressée, le plan de table fixé dans sa tête (Lionel –  le brun ténébreux, Jonathan – le blond athlétique, elle-même – la proie, Rémi – l’intello séduisant et Sylvain – l’artiste maudit), les lasagnes gratinaient dans le four. Elle s’autorisa un premier mojito sur son balcon en attendant ses invités. Le soleil descendait doucement sur l’horizon de ses amours perdues.

Elle essaya de déterminer lequel de ses ex amants elle aurait le plus de plaisir à revoir. Sylvain sans doute. C’est celui dont elle avait indiscutablement était le plus amoureuse. Même s’il était trop sombre et torturé pour qu’elle n’ait jamais réussi à se projeter dans une relation longue avec lui. Elle ne l’avait pas vu depuis 15 ans. 15 ans… Il aurait changé, forcément : quelques années au Moyen-Orient puis en Chine, un enfant, d’autres maîtresses ?

Elle évacua le pincement qui lui serra immédiatement le cœur et imagina la scène dans son ensemble : le combat de coqs. Esther réalisa que tous ces hommes avaient un point commun assez détestable : la fierté. Ils allaient chacun vouloir sortir vainqueur de cette soirée même si au final, elle ne doutait pas qu’ils l’abandonneraient tous exsangue à son pauvre sort dès le douzième coup de minuit.

Jonathan allait probablement se produire en spectacle, à son habitude, le centre de l’attention. C’était le dernier de la liste : celui dont elle pouvait le plus facilement évoquer la forme du pénis, l’odeur entêtante mélangée à une lessive trop parfumée, les tics sexuels et la position préférée. Elle sourit. Celui-là était irrécupérable et ne constituait aucun regret, même s’il l’avait fait vibrer.

Elle se demandait comment Lionel allait se comporter : se positionner au-dessus du lot, droit et arrogant. Du haut de son mètre 95, toisant tout le monde de son splendide minois. Elle le savait capable d’être délicieux autant qu’imbuvable. Comment se comporterait-il quand il pigerait le traquenard ?

Et Rémi ? cela faisait si longtemps. Son premier amant, la maladresse et la tempête émotionnelle. Il avait totalement disparu de son paysage mais il avait répondu le premier à son invitation. Elle était émue de le revoir même si le regret de cette relation complètement foirée ne la quitterait jamais.

L’interphone sonna, elle fit claquer son verre vide sur la table de jardin et se leva avec toute la fermeté et la dignité dont elle était capable.

Le meilleur de tous manquerait : le seul qui l’aurait protégé de ce dégoulinement d’orgueil et de testostérone. Celui qu’elle avait choisi parce qu’il n’était pas comme eux : tendre et attentif, ferme pourtant et protecteur-juste-ce-qu’il-fallait.

Pourtant, il était décédé six mois plus tôt et sa vie continuerait seule, sans sa présence réconfortante à ses côtés. Elle avait besoin de faire ce point dans sa vie : jauger le passé avant de se lancer dans la prochaine aventure, se livrer à ses hommes qui avaient compté, voir ce qu’ils avaient dans le ventre et si possible, dénouer toutes les chaines qui les maintenaient prisonniers de ses fantasmes périmés.

7 commentaires sur “Le dîner de coqs

Ajouter un commentaire

N'oublie pas de laisser un message avant de partir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :