J’ai découvert cet auteur par hasard : un jour de pluie à Lille (!), nous entrons nous réchauffer dans l’immense librairie de la Grand’Place, buttant sur une immense table consacrée à cet inconnu 😉

J’ai retenu son nom et il m’a fallu quelques mois pour qu’il remonte dans ma PAL.

le syndrome E - franck thilliez fleuve noirEn quelques mots : 2 héros – personnages récurrents de l’auteur – enquêtent sur 2 affaires connexes : un film troublant qui semble porter la poisse et un quintuple (!) homicide révélant une barbarie sans nom… Lucie Hennebelle et Franck Sharko s’épaulent pour mettre au jour un monde obscur fait de violence et de cruauté sous couvert de recherches scientifiques.

Le lecture est fluide : le style est travaillé sans être difficile à suivre. Malgré certaines formules un peu pompeuses, on décèle de jolies tournures, enthousiasmantes dans un polar !

Mais ses mâchoires restaient, pour le moment, bien trop paralysées pour fabriquer des mots tendres.

L’efficacité de l’intrigue est incontestable : beaucoup de noirceur, ce qu’il faut de gore, un léger excès de théorie du complot, un soupçon de sexe, quelques voyages et un rythme soutenu. Rien à dire, j’ai aimé. J’y reviendrai.

Publicités