Que faire de ces cadeaux qui ne nous plaisent pas ?

J’ai longtemps considéré les cadeaux comme des objets sacrés. EnEn fait, je les considère encore… je suis juste sur le chemin pour m’en détacher…

Je n’ose jamais dire que ça ne me plait pas, j’accroche un sourire crispé et m’enthousiasme avec véhémence.

Mais le pire, c’est que je suis incapable de m’en séparer : je les entasse au fond d’un placard et tente avec plus ou moins de succès de les oublier. Quand je tombe dessus, mon estomac se serre et je me fais la promesse de les utiliser… pour les laisser retomber dans l’oubli aussi vite.

Je fonctionne à l’identique pour les vêtements qu’on m’a prêté pour les enfants. Je ne songe pas une seule seconde à refuser un sac de fringues qui ne me plairaient pas. C’est pour moi une offrande qu’il serait totalement déplacé de refuser…

En revanche, ces dons-là, je les utilise. Ma fille a ainsi porté une grande majorité de vêtements prêtés et / ou donnés. Sur le principe, je suis hyper contente d’avoir évité des achats inutiles, d’avoir recyclé des habits très peu utilisés, ça rentre à plein dans ma démarche écolo et je recommencerais avec plaisir !

Le problème, c’est que j’en suis arrivée à négliger totalement mes goûts et mon plaisir : j’ai réalisé il y a quelques semaines seulement [essentiellement grâce à la lecture de ce livre bizarre que j’ai tout de même lu jusqu’au bout !] que j’avais ainsi vu ma fille pendant presque 3 ans dans des vêtements que je trouvais moches la plupart du temps…

A vrai dire, je ne m’étais même pas posé la question : je l’ai dit, pour moi un cadeau s’accepte avec abnégation. Je ne me suis quasiment pas interrogée sur mes goûts en matière de mode enfantine. J’ai pris, lavé, repassé, utilisé… Parfois, en délaissant les quelques pièces que j’avais moi-même choisies et que j’aimais davantage.

C’est futile et stupide. Rien de grave là-dedans mais une démonstration de l’immense capacité que j’ai à me gâcher la vie. Je voudrais juste prendre les choses du bon côté, à la légère aussi et profiter.

Prendre un cadeau raté avec désinvolture et
le ré-offrir
le donner
le jeter
le casser
le vendre (le brader !)
le perdre
et puis surtout, finalement, l’oublier

Et toi, tu fais quoi des cadeaux que tu aurais préféré ne pas recevoir ?

cadeau
Source julian wylegly 

12 commentaires sur “Que faire de ces cadeaux qui ne nous plaisent pas ?

Ajouter un commentaire

  1. Je découvre ton blog et j’avoue que ton billet m’a percutée ! On a tous reçu un jour ou l’autre des cadeaux qu’on n’aimait pas… Et chez moi, ils connaissent tous des sorts différents selon la personne qui m’a offert ce cadeau, le cadeau en lui-même, ou encore la raison supposée ou avouée de ce cadeau. Parfois, je jette, parfois je donne, parfois je conserve au fond d’un tiroir parce que sentimentalement, je ne peux pas me résoudre à le lâcher. Mais la question mérite débat…

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’ai pas abordé la question de la provenance du cadeau (l’objectif n’étant pas de dire du mal de ma BM, dans ce billet en tout cas 😉 mais c’est certain que ça peut changer radicalement mon attitude !

      J'aime

    1. On en a trouvé tellement en faisant nos cartons !!! Je les appelle les « ocazou » et j’essaie de tous les jeter ! Les pires ce sont ceux dont on ignore même l’utilité et qu’on garde malgré tout. C’est plus difficile de convaincre ma moitié qui pense que « tout de même, on ne sait jamais… » 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Mon homme au contraire m’incite à tout jeter, c’est du « facepalm » de sa part à chaque fois qu’il trouve un truc que j’ai gardé « au cas où » :p Du coup quand j’hésite il tranche pour jeter et c’est vrai que ça fait du bien de ne plus garder tous ces trucs inutiles qui prennent de la place.
        Heureusement pour les cadeaux je suis rarement déçue, donc j’ai pas ce problème.

        Aimé par 1 personne

  2. Pour les vêtements, je garde avant de redonner (c’est tellement gentil d’aider et je le fais moi aussi!). Pour le reste, je suis rarement peu satisfaite des cadeaux que je reçois à croire que les gens qui m’entourent me connaissent bien.
    Sinon j’avoue que je les recycle parfois, si je sais qu’ils feront le bonheur d’autres personnes. Si c’est utile je donne à des associations. Rien ne se perd.

    Aimé par 1 personne

    1. Je crois que les gens qui m’entourent me connaissent mal… ou bien n’acceptent pas que je sois différente d’eux alors ils essaient de forcer mes choix. Bref, ça tombe souvent assez mal :-/
      Pour ce qui est du don aux assos, j’ai fait le bonheur d’une recyclerie voisine avant mon déménagement : 2 fourgonnettes pleines de trucs encore en très bon état !! Ils avaient l’air contents et moi, libérée 😀

      Aimé par 1 personne

    1. J’espère bien que c’est la crise de la quarantaine parce que sinon il faut se préparer au cataclysme !!! Ce déménagement m’a clairement chamboulée et remis en question pas mal de choses… Je crois que je serai plus libre après 😀

      Aimé par 1 personne

N'oublie pas de laisser un message avant de partir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :