Je crois que j’ai versé au moins une larme à chaque épisode… Cette série délicieusement désuète m’a transportée !!! On y suit le quotidien d’une équipe de sage-femmes dans les années 50.

J’ai commencé à la regarder enceinte. Le problème, c’est que chaque épisode me donnait tellement d’émotions que j’avais des contractions…

Comme j’étais déjà alitée pour menace d’accouchement prématuré, j’ai préféré faire une pause… et j’ai repris à 38 SA révolues… Et finalement, je n’en ai pas vu beaucoup avant mon accouchement 😉

Mais j’ai continué après… J’ai vraiment craqué pour cet univers un brin utopiste et totalement rétro. Cette série furieusement féministe évoque des situations qui ont fait des femmes ce qu’elles sont aujourd’hui : les grossesses en série, l’illégalité de l’avortement, les douleurs et les risques de l’enfantement…

Plusieurs réflexions sur notre condition me sont donc venues en la regardant.

D’abord, j’ai réalisé à quel point notre liberté de travailler et de choisir nos objectifs de vie sont liés à la fiabilité de la contraception.

Comment faire lorsque les grossesses non désirées s’enchaînaient ? que les bouches à nourrir s’accumulaient ? Quels choix avaient alors véritablement les femmes quand elles passaient leur temps enceinte ou en allaitement ?

Par ailleurs, on voit à quel point les dispositifs permettant de soulager les douleurs des contractions étaient accueillis avec enthousiasme !

C’est plutôt amusant à une période où le « retour » à un accouchement « naturel », sans péridurale voire même à la maison est plébiscité 😉 Je crois que ce revirement est lié au fait justement que la contraception nous permet de choisir : ce qu’on ne voudrait pas subir pour une poignée d’enfants pas forcément désirés, on est davantage prêtes à le vivre pour les un ou deux enfants que nous voudrons délibérément mettre au monde…

J’ai regardé 2 saisons complètes, frissonné devant les complications et fondu devant des images de nourrisson minuscules… Maintenant, j’ai hâte de voir la suite !!!

Edit du 29/09/2016 : Je ressors ce billet puisque hier, j’ai retrouvé cet univers avec délice, de grosses larmes ont coulé sur mes joues et j’ai hâte de voler encore quelques minutes sur mon emploi du temps hyper chargé pour regarder les 3 (3?!? youpi !!!) saisons que je n’ai pas encore visionné !

Publicités