Mes yeux se sont longuement posé sur ton corps nu miniature, bébé tout neuf qui venait tout juste de s’extraire de mon ventre. Chaud et humide collé contre mon sein. Si minuscule et si fragile. Si émouvant. Je t’ai aimé tout de suite. Je t’aimais déjà.

Et puis, j’ai pensé à ma grande. Quelques images récentes de ma petite blondinette ont défilé en arrière plan de mes pensées : débrouillarde et coquine, rieuse et charmeuse. Une fillette déjà. Je l’aime tellement.

J’ai alors senti mon cœur gonfler. Très fort dans ma poitrine. Et je les ai mis dedans tous les deux.

J’ai aussi senti, tapi au fond, la présence rassurante et solide de leur Papa.

Notre famille éclot.

nouveau né
Source Raphael Goetter
Publicités