Le Père Castor serait-il un vieux con réac ?

Vous connaissez ce livre ?Les histoires du père Castor

Je ne sais pas si il s’agit d’un classique mais en tout cas, « les histoires du Père Castor » sonnent comme un air de déjà vu… Je ne sais pas non plus dire depuis quand cette collection existe mais le livre que je tiens entre les mains date sa première édition de 2005, pas franchement le Moyen-âge, on est d’accord ?!

Et pourtant, ce bouquin enchaîne clichés sur clichés si bien qu’on a l’impression d’entendre ma grand-mère lire des histoires à ses enfants…

C’est Maman qui gère (mais il est où le père ???)

Dans 10 histoires sur 17, c’est la Maman (ou assimilé cf. Loly la lutine) qui accompagne l’enfant au lit… Et ce sont plus souvent des animaux (souris, loup, mouton) qui se chargent du coucher que le père !!!

Les histoires du père Castor

Dans la seule et unique où c’est le Papa qui intervient seul « Le géant va venir ce soir », il trouve le moyen de le faire… en jouant !!!

Les histoires du père Castor

On assiste à une intervention tout à fait caricaturale du père dans « Les petites lumières de la nuit » qui commence par un court rappel à l’ordre du Papa :

Puis, la voix de Papa jaillit : « On te parle Guignolo ! C’est bientôt l’heure ! »

Vous noterez le « on » : il s’agit de la mère…

Les histoires du père Castor

Puis, après que Maman se soit coltiné tout le travail de ré-assurance avant la séparation du coucher (un grand tour de la maison en l’occurrence), le Papa vient en récolter les fruits :

Papa arrive à son tour ; il ouvre un bout du rideau.
– Dors bien Petit Guignolo. Les lumières du ciel sont allumées tout en haut.

Et hop, c’est terminé… Fastoche quoi, le coucher !! de quoi elle se plaint la mère ???

On ne s’étonnera pas de la contrepartie qui veut que, quand les petits ont des soucis, c’est à leur Maman qu’ils font appel…

Papa bosse, lui !

Pendant ce temps-là, Papa travaille ou alors il va se coucher parce qu’il rentre du travail et qu’il est fatigué : c’est donc Maman qui rassure, embrasse, console…

Les histoires du père Castor

Y compris pour veiller sur le sommeil du Papa travailleur dans « Drôle de nuit chez les ours » :

Le cœur battant, Maman Ourse ferme le robinet, elle rabat le volet, puis elle tend l’oreille.
Ouf de ouf, Papa Ours continue à ronfler.

Les histoires du père Castor

Dans le récit « Quand Coulicoco dort », sous couvert d’un décor africain, on subit une répartition des tâches désespérément conventionnelle :

Sa maman fait la lessive. Son papa va vendre des melons au marché.

Son Papa est rentré du marché, sa Maman prépare le goûter.

Parce qu’une fois qu’il est rentré du marché, le Papa, il est trop fatigué pour aider ?!?

Et surtout, on a bien flippé parce que

Si quelqu’un l’avait réveillé, que serait-il arrivé ? Sa maman n’aurait peut-être pas fini sa lessive.

Les histoires du père Castor

Mais son Papa aurait quand même vendu ses melons, tranquillou, au marché… Heureusement qu’il y en a qui bossent !

L’histoire du « mouchoir de Benjamin » est une vraie remontée dans le temps :

– Maman, où es-tu ?  (3 fois !)
– Dans la salle à manger, mon petit lapin, je mets le couvert pour l’arrivée de Papa.

Argh, je m’étouffe… et tout le récit est une ode à la femme au foyer ! Encore un extrait, pour le plaisir :

Par contre, on retrouva… le livre de recettes de Maman Lapin derrière le vaisselier.

Les histoires du père Castor

Vous croyez qu’elle sait lire ou que c’est un livre illustré ?

Le sacrifice des bonnes mères

Outre le fait que le concept du partage des tâches n’est pas encore atteint l’univers du père Castor, dans ces histoires, les Mamans sont dans l’abnégation la plus totale vis-à-vis de leur progéniture : en gros, elles galèrent toutes à endormir leurs rejetons mais une seule se laisse aller et, dans « Pas dodo », s’endort avant que son enfant n’ait trouvé les bras de Morphée… et encore, elle croyait qu’il dormait ! (L’honneur est sauf !)

Les histoires du père Castor

En revanche, le premier prix des Mamans dévouées est sans conteste décerné à « La sieste des Mamans » :

Chaque matin, leur patiente maman crocodile leur apportait une ration de poisson frais, quelques cuisses de gazelles, et jus de serpent qu’elle avait pressé elle-même. Puis Maman Crocodile astiquait leur dent, une par une.

Et ainsi de suite pendant 15 pages !!!

Les histoires du père Castor

Alors je vois peut-être le mal partout mais je prends la liberté (salutaire !) de changer régulièrement « Maman » en « Papa » lorsque je fais la lecture à MiniJoie… J’hésite même à le bannir de sa bibliothèque… Parce que je ne sais pas vous, mais moi, je n’aimerais pas qu’elle s’imagine que le monde est ainsi fait !

Titre : Le père Castor raconte ses histoires pour s’endormir
Auteurs : recueil
Edition : Flammarion // Collection : Père Castor
Parution : 18/06/14
Format: 17×22.5×1 cm // Prix: 9,95 €
EAN: 9782081310285

18 commentaires sur “Le Père Castor serait-il un vieux con réac ?

Ajouter un commentaire

  1. En même temps les histoires du Père Castor datent des années 30, pour le coup c’est assez dans l’ère du temps (de l’époque). 🙂 Et la plupart des histoires sont des grands classiques de la littérature enfantine : La petite poule rousse et Rouge galette en tête. Perso c’est avec Martine que j’ai beaucoup de mal (mais j’avais déjà du mal enfant) c’est grave docteur 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis complètement d’accord avec ta réaction. Moi j’ai envie de bannir : « Babar », les « Léon est pompier » et « Lola fait la vaisselle »… Pour moi même si ce ne sont que des histoires, c’est quand même le second modèle derrière le modèle familial que les enfants voient.

    Aimé par 1 personne

    1. Ça me semble important en effet… Après, je ne suis pas certaine de réussir à tout éviter (c’est quand même une grande partie de la littérature jeunesse, malheureusement) mais au moins être vigilant et expliquer 😉

      J'aime

  3. Je propose que tu écrives une version féministe de Père Castor! (Je ne déconne qu’à moitié, t’as de bons livres pour les touts petits?)

    Sinon pas cool (sachant que quelqu’un a offert les dessins animés pour mon fils… je vais peut-être zieuter avant de lui montrer!)

    Aimé par 1 personne

  4. Hi, hi, tu m’as bien fait rire 😉
    Je suis d’accord avec ton analyse, mais aussi avec le fait que ce qui prime, c’est l’exemple à la maison…
    Une histoire, ça reste une histoire (et quand on lit, on peut prendre la liberté de changer un mot ou deux , je fais pareil que toi 😉
    Pour moi, chez Père Castor, ce que je recherche, c’est l’intergénérationnel. Je trouve ça chouette que nous puissions discuter littérature, du même bouquin, avec mes enfants, ma mère et moi…
    Mais je comprends ton point de vue, c’est clair que ça marque une époque heureusement révolue…
    Bizz, les schtroumfs font la fiesta (et ce soir, c’est moi qui m’y colle!)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ton passage !!! C’est vrai que c’est sympa de transmettre les histoires de génération en génération, il faut juste faire un petit exercice d’adaptation tous les 20 ou 30 ans 😉

      J'aime

  5. Ouu on voit qu’il t’a énervée, le Père Castor, pour faire une analyse de texte aussi détaillée! Pourquoi ne pas la faire suivre à l’éditeur? Il doit bien avoir un compte twitter ou une page Facebook?
    Je m’étrangle souvent au rayon littérature jeunesse, quand je cherche un cadeau pour mes petites cousines. Toutes ces histoires qu’on nous raconte enfant contribuent à former l’image qu’on se fait de la famille « normale »… Normal que Maman fasse la lessive pendant que Papa dort, ou mette le couvert en attendant qu’il rentre du boulot? Mignon en effet!

    Aimé par 1 personne

    1. Je vais regarder à le transférer, bonne idée 🙂 J’essaie de faire des choix éclairés parce que j’ai peur que les messages insidieux soient les pires !!! Après, je sais que MiniJoie a un bon exemple à la maison de Maman qui ne touche jamais à l’aspirateur et ne fait que rarement la cuisine (des trucs pas bons en+ 😉

      J'aime

N'oublie pas de laisser un message avant de partir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :