J’ai déjà parlé de FB ici, essentiellement sur les aspects profil et contacts. Je continue parce qu’il y a beaucoup à en dire et que c’est un peu l’outil incontournable du blogueur…

Peut-on se passer de Facebook ?

Au fond, c’est par là qu’il faudrait commencer. On sait tous qu’on va y perdre du temps, une part de sa vie privée, ses principes et même ses nerfs parfois… Pourtant, vouloir s’affranchir de FB, ce serait un peu comme de se mettre à bloguer sans accès internet : il faut revenir à ses motivations initiales et se demander si on souhaite être lu.es et par qui.

Chaque blog (ou presque) a sa page FB : c’est utile aux lecteurs pour établir une sorte de pile à lire, pour rassembler au même endroit la liste de leurs liens favoris et pour créer une sorte de lien entre le lecteur et le blogueur. Cela permet aux blogueurs entre eux de se (re)connaitre. C’est une interface qui permet des échanges plus brefs mais aussi plus réguliers. C’est indispensable si vous voulez organiser ou participer à des concours.

Malgré une page FB pas encore très populaire, je dirais que pour chaque nouvel article, Facebook m’apporte environ 1/3 de mon trafic. Je ne compte donc pas m’en passer.

Une fois qu’on a reconnu qu’il n’était pas vraiment possible de s’en passer, commence une véritable chasse aux likes !

La course aux pouces levés

Comme je l’expliquais dans mon premier article sur le sujet, la visibilité sur FB est un cercle vicieux vertueux. En ce qui concerne les pages, il faut d’abord et avant tout que les internautes deviennent fans pour espérer voir vos publications et ainsi pouvoir commenter, aimer ou partager… et au final étendre l’audience de son blog puisque ça reste l’objectif principal !

FB like
Source Global Panorama

1/ La croissance « organique »

Il y a ceux qui atterrissent là directement depuis votre blog et veulent marquer leur passage par un petit « like » : je dirai que c’est la croissance « naturelle » de votre courbe de J’aime. Et ça ne bouge pas vite… (surtout quand, comme moi, on laisse un lien vers une ancienne page pendant plusieurs mois et qu’on se demande « mais comment donc cette vieille page continue-t-elle à progresser alors que ma nouvelle page se meurt ?« …).

Certains blogs affichent un pop-up pour vous inciter à liker leur page – vous évitant ainsi l’effort de chercher le lien FB – mais je ne crois pas que mon interface me permettent de le faire. De toute façon, je trouve ça un peu énervant puisque ces sites ne « retiennent » pas votre like et vous le proposent systématiquement…

2/ Les contacts du profil

Les ami.es devraient aussi vous apporter des likes… Un profil public comme le mien permet de partager bien évidemment les liens vers mes billets. Mes contacts sont donc censés connaitre l’existence du blog.

J’ai maintenant plus de 800 ami.es (qui a dit que ce n’était pas du tout représentatif de mon réseau social IRL ???) et on pourrait donc imaginer que mon niveau de « likes » correspond à cette immense popularité. Que nenni !! Je partage occasionnellement la page de mon blog, comme un pavé dans la mare… c’est totalement inefficace (sans doute aussi parce que FB ne fait pas « remonter » ce type de statut sur les pages des gens qui ne me suivent pas déjà et qui seraient donc susceptibles de devenir de nouveaux fans…)

Néanmoins, le principe de l‘échange de bon procédés fonctionne assez bien : la plupart de mes contacts sont publics et généralement administrateurs de une ou plusieurs pages… Lorsqu’ils m’envoient une demande de like, j’obtempère la plupart du temps : je ne like pas les pages qui n’ont rien à voir avec mes centres d’intérêt mais comme mon réseau s’est construit à partir de mon blog, de mes préoccupations de Maman ou de mes mes bricolages ordinaires, c’est rarement hors sujet ! En retour, j’envoie une demande de like qui est acceptée environ une fois sur deux (et pour les autres :p).

Un jour, j’ai lu sur un blog genre coaching qu’il fallait tout simplement dire ce que l’on souhaitait et que en lançant par exemple une opération : « 300 likes avant dimanche soir ! » J’arriverais à booster mon compteur. En effet, vos ami.es étant susceptibles de partager votre statut auprès d’un panel plus large d’internautes selon des algorithmes distincts de ceux qui emmurent régissent votre compte : la courbe doit pouvoir exploser. Mais voilà, je n’ose pas… J’ai peur d’échouer et de me sentir nulle (oui, certains trucs sur FB sont de véritables reflets de notre attitude dans la vraie vie…)

3/ Les faux fans

FB smurf
Source VIPEZ

Un moyen apparemment miraculeux d’augmenter le nombre de fans est de proposer un truc à gagner… L’organisation de concours ramène des visiteurs d’horizon plus large et pour chaque participation, on est sûr de recevoir un nouveau like ! Mais l’implication de ces visiteurs cupides (rho, ça va, je participe aussi parfois 😉 n’a tout de même que peu de chances de se maintenir au-delà du jeux et ne garantit donc pas de faire vivre la page à la hauteur du nombre de fans. Je ne compte pas me lancer dans l’organisation de concours, ça me parait infiniment trop compliqué !!!

J’ai aussi participé à des événements du type « partage de pages » : chaque participant indique l’adresse de sa fan page, les autres participants vont liker et vous demandent de liker en retour. Le défaut d’implication est ici le même que pour les concours : ces visiteurs passent une fois pour liker « par politesse » et ne reviennent jamais. C’est clair que le passionné de python célibataire n’est pas nécessairement véritablement intéressé par votre billet sur la crise des 2 ans du petit dernier… Je l’avais fait pour l’ancienne page, je n’ai pas recommencé pour celle de Je me disperse. Ça prend du temps et même si ça a de la gueule d’atteindre les 300 likes, ça reste une page inerte…

Il parait qu’on peut aussi payer pour avoir davantage de pouces levés… A vous de voir !

Voilà donc mon humble retour d’expérience d’administration de page Facebook… Je n’arrive néanmoins pas à la faire « vivre » correctement : peu d’engagement, quasiment aucun partage, des commentaires rarissimes… Et vous, quels sont vos conseils pour avoir une page attractive et des centaines de fans ?

Et, au fait, n’oubliez pas de faire un tour sur ma page FB !!!

Envie de lire mes autres billets concernant les réseaux sociaux ?
J’ai déjà parlé de Facebook ici, WordPress ici, Hellocoton ici et  et Instagram ici.

Publicités