J’ai des poils sur les avant-bras. Et j’ai honte. Voilà, c’est dit.

L’été dernier a vu exploser sur la toile une tendance à revendiquer son droit à garder ses poils voire à en être fière. Mais on ne parle généralement que des jambes.

Je me suis donc aperçue à cette occasion, que j’étais passablement en paix avec ceux-là : mes poils sont clairs et fins et, grâce à une pratique régulière de l’épilation à la cire depuis mon adolescence, assez clairsemés. Je les épile donc régulièrement mais sans faire une fixette sur ce sujet : je trouve que c’est plus agréable et plus joli, je déteste aussi quand un rayon de soleil met en évidence les poils qui se sont échappés de mes collants.

OK, j’avoue avoir intégré les préjugés sociétaux selon lesquels un corps imberbe est plus attirant (de fait, je n’aimerais pas que mon amoureux se laisse pousser la barbe ou la moustache… je suis complètement à contre-courant de la mode des hipsters :-/ mais je le vis assez bien puisque ce n’est plus une contrainte. Ça l’a été : un poil oublié, même de 1,5 millimètre me faisait me mettre dans tous mes états (les joies de l’adolescence…). Aujourd’hui, je prends rendez-vous chez l’esthéticienne quand j’ai envie, quand j’ai le temps et ça ne m’empêche que exceptionnellement de porter des jupes / robes / shorts.

epilation
Source It’s a mum life

Parce qu’il y a un principe fondamental : personne ne scrute vos jambes… une question de désintérêt de son prochain sans doute, de hauteur du regard aussi tout bêtement… et lorsqu’on s’assoit les jambes sont généralement dissimulées sous une table. Et ça fait toute la différence !

Parce que, non, je n’arrive pas à garder une touffe de poils sous les bras et porter des débardeurs avec décontraction… Si j’ai besoin de me recoiffer devant un interlocuteur, quel qu’il soit, je me sens mal à l’aise ! J’avoue tout de même que mon épilation n’est pas toujours nickel mais globalement, j’essaie de faire en sorte que « ça ne dépasse pas ». Mais ça non plus, ne me tracasse pas plus que ça.

Mon problème véritable avec les poils, ce sont ceux qui décorent mes bras… J’en ai beaucoup, pas très foncés certes mais bien visibles et les bras, on me peut pas les cacher sous une table… on a même plutôt tendance à les poser dessus : bien en évidence pour tout le monde !

Il est absolument inenvisageable de ne porter que des hauts à manches longues… J’aurais choisi un style gothique, ça l’aurait peut-être fait… mais en l’occurrence, je suis une fille tout ce qu’il y a de plus « standard » et dès que la température grimpe, je dénude mes poils…

En plus, je me déteste pour tant de frivolité. C’est tout à fait contraire à la féministe que je voudrais être…

garder ses poils sous les aisselles ?
Source malloreigh

Depuis des années, j’hésite à me faire épiler mais c’est une sorte de cercle vicieux dans lequel je redoute de tomber, j’ai peur de me retrouver avec une broussaille de poils durs façon barbe de 3 jours qui serait bien pire… Quant l’épilation au laser, rien que le mot me fait peur. Du coup, je garde mes poils et j’évite de les regarder (pas facile facile…)

N’hésitez pas à me confier aussi vos petits complexes, ça restera entre nous 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et n’oubliez pas de liker ma page FB !!!

Un grand merci à Héloïse pour son dessin (j’adore, allez faire un tour sur son site en cliquant sur l’image et / ou la légende !!!).

Publicités