Deuxième grossesse, deuxième alitement. Cette fois-ci ce sera moins long mais je suis quand même passée par la case « hospitalisation + traitement pour l’arrêt des contractions et la maturation des poumons de BB ». Pas rigolo tout ça 😦

Et ce qui est encore moins rigolo, c’est l’attitude de l’entourage (je ne donnerai pas de nom mais les coupables sont multiples…)

Il y a des gens pour croire que rester allongée 23h/24, c’est une partie de plaisir ! On vous soupçonne d’être une grosse feignasse et de profiter de la situation… Et on vous fait bien sentir par des piques plus ou moins anodines qu’on n’est pas dupes de votre attitude et qu’il ne faudrait pas oublier d’être immensément redevables de tous les efforts qu’on fait pour vous.

Pensez-vous franchement que une fois qu’on a rattrapé les succès cinématographiques de l’année passée, regardé les 7 saisons de « Fais pas ci, fais pas ça » et dévoré les 3 polars qui traînaient depuis quelques mois sur sa table de nuit (c’est-à-dire au bout de 3 jours en gros…), on ne s’emmerde pas ? (et je reste polie…) Bon, sinon, j’ai attaqué « la Recherche », ça devrait m’occuper quelques heures dans les jours qui viennent 😉 Et puis, je fais des mots fléchés, je m’accroche, je remplis les grilles jusqu’au tout dernier caractère : vous savez, les 2 lettres qui manquent pour compléter le mot bizarre sur le bord droit de la grille… certes ces lettres ne participent à aucun autre mot et je pourrais me référer aux solutions mais non, j’ai bien le temps de continuer à chercher pendant les 2 prochaines heures…

Alors, c’est vrai que j’aime tricoter mais à l’horizontale, j’ai vite des crampes… pareil pour l’écriture… pareil pour l’ordinateur qui en plus, m’appuie sur le ventre… D’ailleurs rester étendue de tout son long provoque rapidement des faiblesses musculaires, des gênes respiratoires et, avec le ventre qui ne cesse de grossir, il est quasiment impossible de trouver une position confortable !!! Pensez un instant au plaisir qu’on éprouve après une journée harassante à s’allonger pour soulager ses jambes… et bien là, non, le seul changement, c’est d’enlever un ou deux oreillers puis de se retourner une paire de fois et voilà, la journée ne fait que continuer…

Chaque pause pipi – puisqu’il est le seul motif valable d’extraction de l’espace de confinement de 140*190cm – devient une véritable expédition, un moment de libération ! Je le rêve à l’avance, imagine tout ce que je vais pouvoir faire sur les 5 mètres 50 qui séparent mon lit des toilettes : déplacer ma tasse vide, jeter un papier à la poubelle, attraper une paire de chaussettes propres… et si j’ose pousser jusqu’à la salle de bain, je pourrai peut-être me passer un peu d’eau sur le visage voire même mettre un tee-shirt dans la corbeille de linge sale !!!

Oui, chaque levé est un moment d’une intensité particulière à savourer, à anticiper, à préparer en détails pour ne rien regretter !! Puis de retour sur son matelas, on peut se le repasser lentement, étape par étape pendant une dizaine de minutes pour être sûre de n’avoir rien laissé échapper, d’en avoir extrait toute la saveur et l’énergie nécessaire pour tenir les 2 heures suivantes.
Du coup, je bois, beaucoup – de l’eau, hein – ça me permet d’augmenter sensiblement la fréquence des « sorties » et c’est bon pour le transit (allongée H24, ça devient un problème sérieux :-/)

un peu de compagnie

Heureusement, mon petit rayon de soleil vient parfois me tenir compagnie, elle a l’air de trouver ça plutôt rigolo que Maman fasse dodo toute la journée… Même si elle est parfois déçue que je ne puisse l’accompagner pour voir ce qu’elle souhaite me montrer et ne peut pas transporter jusqu’à mon lit. Nous passons de longs moments à regarder des livres : je peux lui lire jusqu’à 5 ou 6 fois d’affilée la même histoire… Rien ne presse. Elle est aussi attirée par la télé qui trône en face de moi, je ne suis pas dupe mais ces petits câlins m’aident un peu à recharger les batteries… jusqu’au prochain pipi !!

On découvre aussi la joie de porter des bas de contention… quelle que soit la température ambiante !!! ça serre, ça comprime, ça tient chaud et ça fait transpirer, c’est une torture à mettre et certains points de compression restent douloureux plusieurs heures après les avoir enlevé… ça vous tente ?

Et puis sinon, on voit personne… eh oui, les gens bossent, sortent, se retrouvent au parc… et surtout quand il fait beau !! Alors, on reçoit bien quelques coups de fils compatissants : « quoi de neuf ? » ben, euh, comment dire… rien ! ah si, les draps sont bleus aujourd’hui 😉 Et puis l’amoureux qui rentre de sa journée de boulot – au cours de laquelle il a eu, lui, des interactions sociales satisfaisantes, autres que FB – n’a pas tellement plus envie de s’épancher que d’habitude… A l’heure où je tape ces lignes, cela fait 50h que je n’ai vu personne « en vrai » (oui ! je compte…) et je commence à compatir sur le sort des personnes âgées qui râlent de ne jamais recevoir de visite…

stuck in bed
Source Meg Wills

Alors voilà, oui, je suis alitée. Oui, c’est une décision que j’ai prise et que j’assume en mon âme et conscience. Merci de la respecter et inutile de me dire que je « pourrais bien me lever un petit peu, non ?! » En effet, rien ne m’y oblige vraiment : il n’existe pas de police de l’alitement qui détecte la durée passée hors du lit et me brandit des photos de prématurés dès que je dépasse le quota. Néanmoins, j’ai en moi imprimée depuis mes 15 ans, l’image d’un enfant foetus de 900g, en couveuse, intubé et balançant entre la vie et la mort pendant de longues semaines. Ce souvenir – et l’enfant devenu aujourd’hui adulte poly-handicapé – hante mes 2 grossesses.

Je ne sortirai pas de chez moi avant les 37 SA. Pourtant, c’est déprimant, vraiment. Mon moral baisse de jour en jour et je finis la plupart de mes journées en pleurs… Qui plus est, cette incapacité à mener mes grossesses à terme, sur mes deux pieds, interroge très négativement ma capacité à être mère. Alors, siouplé, pour les réflexions, vous repasserez après l’accouchement ! (ou pas d’ailleurs…)

Nota bene : seuls les commentaires de compassion et d’encouragement sincères sont autorisés sous ce billet 😉

Et n’oubliez pas de liker ma page FB !!!

Publicités