Pour inaugurer ma série de billets sur les réseaux sociaux, je n’ai pas vraiment d’autres choix que de parler de Facebook ! Il y a tant à dire que j’ai dû découper mon billet en 2 parties : aujourd’hui, je parle essentiellement du profil et dans un prochain numéro, je me concentrerai sur les fan pages et le chimérique compteur de likes.

J’ai ainsi vite compris que pour dépasser les 2 visiteurs par jour sur mon blog, il fallait faire un minimum de pub 🙂 Naturellement, je me suis tournée vers FB. Quel blog à succès n’a pas sa vitrine sur Facebook ? 😉

Néanmoins, je voulais rester anonyme alors j’ai créé un nouveau profil. Déjà, la prise de tête commence : FB vous demande d’utiliser votre véritable identité #hypocrisie et de ce fait, il y a un délai de plusieurs dizaines de jours d’attente pour pouvoir changer de nom #nimportequoi. Je l’ignorais, j’ai commencé par renseigner mon pseudo sans trop réfléchir et… je l’ai regretté ! J’ai essayé par tous les moyens de faire la modification plus rapidement : sur un PC, sur mon téléphone, en désinstallant puis ré-installant l’application… Que de temps perdu !!! Rien d’autre n’a fonctionné que la patience… Vous m’y trouverez sous le pseudo : Euphrosyne Musarde.

Deuxième étape : créer une page pour le blog. C’est facile : c’est ici ! Mais ensuite, quand on connait mal FB, faire la distinction entre les actions de votre profil et les actions de votre page n’est pas très intuitif. Comme j’ai voulu comprendre, ça m’a encore pris du temps pour rien : simuler des posts depuis le profil, depuis la page, du profil vers la page, de la page sur mon profil… Finalement, je fais un peu toujours les mêmes opérations et mes billets sont partagés automatiquement sur les bonnes pages, ça me facilite la tâche !! Sinon, une mise à jour récente me semble avoir un peu simplifié les opérations et j’ai l’impression de réussir à faire ce que je veux.

se faire dévorer par FB ?
Source Dimitris Kalogeropoulos
Se faire des ami.es semble être de loin la tâche la plus facile !

Même si, pseudo anonymat oblige, je n’ai pas voulu inviter mes ami.es IRL sur mon profil de blogueuse, j’ai rapidement obtenu plusieurs centaines de contacts. La plupart des profils liés aux blogs que je consulte sont des profils publics et très ouverts, les demandes d’ami.es sont acceptées presque automatiquement et les ami.es de mes ami.es étant automatiquement mes ami.es, on pourrait croire que je suis hyper populaire 😀

Là où les choses se compliquent sérieusement : c’est de réussir à afficher les statuts qui nous intéressent et la réciproque également, faire apparaître vos propres statuts sur les écrans de vos ami.es. Facebook est le boss !! Ne l’oubliez pas et ne croyez absolument pas que vous réussirez à contourner ses algorithmes pour vous assurer que vos informations arrivent à destination…

Malheur à moi, tête de mule, j’ai voulu comprendre et j’ai même tenté (je tente toujours d’ailleurs…) de déjouer les mécanismes redoutables de Big FB. Mon honneur étant en jeu : il est hors de question que je paye pour ça ! Voici néanmoins certaines de mes constatations :

1/ Faire remonter ses propres statuts en tête de gondole sur la page d’accueil de ses ami.es.

J’ai compris cru comprendre que seuls les posts les plus populaires = commentés et / ou likés apparaissent dans le flux d’actualité. Néanmoins, c’est un cercle vicieux : lorsqu’on débute, vos posts ne « remontent » pas et ne sont donc ni commentés ni likés… Devenir célèbre dans ces conditions est une tâche ardue (ou payante, c’est selon…)

Il faut donc trouver un moyen de faire interagir vos ami.es. Ainsi, lorsqu’un.e de vos ami.es interagit avec vous, vos posts apparaissent plus souvent dans son fil d’actualité pendant les jours qui suivent ! De ce fait, un premier like entraîne potentiellement d’autres likes et une cote de popularité exponentielle (ou pas…)

Bref, je me suis mise à poser des questions sur mon profil en espérant que cela inciterait mes contacts à réagir plus sûrement que de simples communications ou des photos qui n’appellent pas nécessairement de commentaires. En fait, à chaque fois que je fais une recherche sur le net, je me suis demandée si mes contacts pourraient m’aider aussi bien que Google : quels sont les bodys les plus solides pour bébé ? comment ajouter un widget Hellocoton sur ma page d’accueil ? etc. J’ai reçu des réponses intéressantes, amusantes, passionnées et j’ai vu l’engagement augmenter un tout petit peu… Cela m’a surtout permis de mieux connaitre certains de mes contacts et d’avoir de véritables échanges avec elleux !!

FB burn out
Source mkhmarketing

Reste que la plupart de mes coms sont diffusés automatiquement à partir d’autres outils (Instagram, WordPress ou Tumblr) et je pense que FB ne valorise pas tellement ce genre de posts… La gloire ne viendra vraisemblablement pas de là :-/

2/ Choisir les posts qui nous intéressent vraiment et les voir apparaître dans son fil d’actualité

D’après ce que j’ai écrit juste avant, plus vous interagissez avec les profils de vos meilleur.es copains / copines, plus vous avez de chance d’intercepter leurs posts… mais pas tous !

FB propose des solutions mais qui ne sont encore que des illusions : le bouton « s’abonner » par exemple ne garantit absolument pas que vous verrez tous les posts !! Le seul véritable moyen, c’est de créer une liste personnelle et d’y ajouter les amis et / ou les pages que vous ne voulez manquer pour rien au monde 🙂

Comme je suis têtue et que j’aime pas du tout être prise pour une pigeonnette, je suis allée jusqu’à créer une liste personnelle avec l’ensemble de mes contacts : j’ai obtenu ce que je voulais, à savoir l’ensemble des publications de tous mes contacts et pages dans leur ordre de création… ça m’a pris du temps (pour bien nous faire ch***, FB a fait en sorte que ce ne soit pas pratique…) et c’est rapidement obsolète puisque la liste de mes contacts et de mes pages favorites évolue chaque jour.

Voilà, donc, comment j’ai passé un temps fou sur Facebook pour un résultat très mitigé finalement…

FB procrastination
Source Viktor Hertz

En revanche, j’ai trouvé des trucs très chouettes : je me suis entichée de certains groupes vraiment sympatoches !!! Des groupes de Maman d’abord : éducation bienveillante (je me suis mise en colère après mon petit dernier et je m’en veux terriblement…), grossesse (j’ai déjà pris 8 kilos à 5 mois de grossesse, vous pensez que je vais atteindre combien ???), allaitement (ma belle-mère me dit que je n’ai pas assez de lait… vous pensez qu’elle a raison ?), DIY pour enfants (comment occuper mes petits monstres toute une après-midi avec 3 rouleaux de PQ ?), idées de recettes faciles et rapides (des pâtes, des cordons bleus surgelés ou l’éternel steak haché – haricots verts ?), etc. Puis des groupes de lecteurs ou d’écrivaillons et des groupes de tricot ou de Bai Jia Bei. J’aime bien ces discussions thématiques et les réactions très nombreuses que je reçois à chacun de mes posts !

Utiliser Facebook avec discernement, je crois que c’est essentiellement programmer ses publications pour l’aspect marketing du blog et par ailleurs, se créer un réseau resserré de gens avec qui ont partage de véritables affinités… comme dans la vie finalement 🙂

Et vous, quel est votre rapport à Facebook ? Êtes-vous plus malin que Mark et ses collègues ? Sauriez-vous dire combien de temps vous y passez chaque jour ? Qu’est-ce qui vous semble utile et au contraire, uniquement chronophage ?

Et n’oublie pas de liker ma page FB !!!

Edit du 17/04/15 : merci à ma correctrice préférée pour sa relecture critique et attentive 😀

Publicités