Avant d’avoir un blog, je ne passais que très peu de temps sur les réseaux sociaux. J’ai même commencé à lire régulièrement certains blogs sans même m’abonner à leur page Facebook ou connaître Hellocoton #hérésie !!!

Après quelques mois de blogging, je sais maintenant que c’est indispensable, qu’on ne voit plus passer le temps et malheureusement ce n’est pas forcément « rentable » ! et j’y reviendrai…

Un alibi sur Facebook

facebook
Source Charis Tsevis

Autrefois donc, j’avais un profil Facebook officiel avec mon vrai nom un peu déformé pour éviter que certaines photos indiscrètes n’apparaissent trop facilement lorsque mes collègues curieux recherchent mon identité sur Google… Je me rendais sur le site environ une fois tous les deux mois pour vérifier que je n’aurais pas été taggée contre mon gré et surtout, surtout pour espionner ces pauvres gens que j’ai connu il y a longtemps et voir ce qu’ils deviennent : mariage, enfants, boulot… On peut en savoir beaucoup plus qu’on imagine sur l’ex-petit ami du collège ou l’ancienne bimbo du lycée !!! Ce profil me permet également de rester en contact avec des amis vivant à l’étranger et éventuellement, sur un coup de chance, de souhaiter l’anniversaire d’une de mes connaissances perdue de vue :-/

Une présence professionnelle

linkedin logo
Source Jurgen Appelo

J’ai aussi des comptes sur LinkedIn et Viadeo. J’y maintiens une version laconique de mon CV à jour, pas de photo, aucune publication. Cela permet de rester sporadiquement en contact avec ses camarades de classe, ses anciens collègues et surtout de savoir si ils peuvent vous donner de nouvelles opportunités professionnelles ! J’ai également reçu quelques propositions de poste par ce biais et cela me permet de rester joignable si quelqu’un a besoin de moi 🙂

Je crois que cette présence est maintenant inévitable si on veut rester actif sur le marché du travail (dans mon métier / secteur en tout cas). Je me concentre essentiellement sur LinkedIn : cette plateforme offre beaucoup plus de visibilité même si on ne désire pas payer d’abonnement. Je laisse petit à petit tomber Viadeo au risque de « perdre connexion » avec certaines de mes connaissances…

Un compte « suiveur » sur Twitter

twitter
Source thethreesisters

Il fût donc un temps où mon profil Twitter me servait uniquement à recevoir des alertes de mes lignes favorites de la RATP : « bip, bip, attention, le trafic est ralenti sur la ligne 13 du métro à cause d’un incident de signalisation mais restez zen ! » Merci pour l’info, ça fait 48 minutes que ma rame est arrêtée en pleine voie et plongée dans la pénombre… D’ailleurs, en vrai, je n’aurais pas reçu ce tweet puisque je capte que dalle dans le métro 😦

Et maintenant ?

Maintenant, je suis partout !!! Sur Facebook, Instagram, Pinterest, Google+, Twitter, Hellocoton, Tumblr… et je me retiens 😀

J’utilise aussi un agrégateur de flux RSS, je cherche des photos sur Flickr, je maîtrise les #, je like à tout-va, je programme mes publications, je commente, je partage et mon pseudo est connu de Google !!!

Et est-ce que je suis plus heureuse ??? Non, bien sûr et ce n’est pas la question… J’y passe beaucoup de temps, trop de temps, c’est certain mais ça m’amuse beaucoup ! J’ai un peu l’impression de me reconnecter avec mon temps. Je fais maintenant partie de ces victimes des géants du net et contente avec ça 😀

Outre que j’ai besoin de rationaliser mon rapport à ces outils, faire le tri entre ce qui est trop chronophage et ce qui sert mes objectifs d’écriture, je ne pense pas décrocher de si tôt ! Alors, voilà, c’est parti : je prévois de vous faire un petit topo sur chacun de ces supports dans les semaines à venir… J’espère que ce sera l’occasion pour vous de partager avec moi vos astuces et vos coups de coeur.

La semaine prochaine : je commence avec Facebook, of course !

Et tu peux déjà liker ma page FB !

Publicités