Meubler, combler le vide, éviter les blancs… C’est souvent une angoisse dans une relation qui débute de ne pas savoir quoi dire… Alors finalement, c’est un signe qui ne trompe pas lorsque le silence se remplit de sérénité, lorsque le silence apaise au lieu d’embarrasser.

Cultiver le silence dans un couple – comme avec tous ses proches d’ailleurs, c’est respecter l’autre : ses secrets, ses errances, ses tourments… C’est savoir attendre que chacun soit prêt à l’échange.

J’ai déjà vécu des relations à distance. Et je crains qu’elles ne soient systématiquement vouées à l’échec. En effet, le contact s’établit alors (presque) exclusivement par téléphone, cet instrument diabolique qui fait du silence une hérésie, oblige à trop parler et brise le lien muet qui consolide l’attachement.

Être bien avec l’autre dans le silence, c’est une forme de plénitude que l’on ne peut atteindre que dans une relation à l’autre pleine et entière, une relation où paradoxalement, on n’a rien à se cacher, où l’on peut se mettre à nu véritablement.

Parle si tu as des mots plus forts que le silence, ou garde le silence.

Euripide.

Le silence est d'or
Source Alberto Ortiz

Sur ces mots, je me tais.

****************************************************

C’était ma contribution au rendez-vous de Valérie: Le secret des couples qui durent.

Rendez-vous interbloggeurs : le secret des couples qui durent

Par ici, les autres billets :

Pour ma participation précédente, j’avais parlé d’amitié !

Publicités