L’une des bases fondamentales du vivre ensemble est, d’après nos codes occidentaux contemporains, la politesse. J’y attache une grande importance. Papaidi encore plus. Et que dire des grands-parents ?

Il semble parfaitement naturel d’apprendre nos enfants à saluer, remercier, s’excuser, ne pas couper la parole, faire place, etc.
Il s’agit finalement de respect. De réciprocité aussi puisqu’on traite autrui comme on souhaiterait l’être… C’est un gage d’intégration dans la mesure où la norme sociale fait règle et s’intégrer, c’est adhérer au comportement de la majorité.
Bref, c’est important. C’est une clé que l’on donne à nos enfants pour leur vie future.

Seulement, il y a un point sur lequel je suis très réservée… C’est celui d’exiger de nos enfants qu’ils disent bonjour à n’importe qui !
Bien entendu, il reste normal de saluer la boulangère, la nounou, la gardienne, les grand-parents et les proches. Ce n’est pas n’importe qui ! Ils leur sont familiers. Mais obliger un enfant à dire bonjour – voire pire, à embrasser ! notre copain Norbert qu’on n’a pas vu depuis 3 ans (ah tiens ! d’ailleurs, il ne savait pas que vous étiez devenue Maman…) ou à la grand tante Gertrude (oh la la, ce qu’elle a vieilli depuis la dernière fois !!!).

Selon moi, ces exigences rentrent dans la catégorie des injonctions contradictoires si destructrices dans leur développement. En effet, ne répète-t-on pas inlassablement à nos enfants de ne pas parler aux inconnus ? Et, d’après vous, qui sont Norbert ou Gertrude pour vos enfants sinon de parfaits inconnus ???

La politesse dans un geste simple
Source mll

Alors, je vous préviens, ne vous offusquez pas si je ne force pas MiniJoie à vous baver sur la joue ! 🙂

Publicités