Comme ce mois de novembre août est assez pluvieux, qu’il vaut mieux se préparer au pire et prévoir un hiver automne encore pire, MiniJoie a eu sa première paire de bottes !

La boutique de chaussures pour enfant près de chez moi a changé d’enseigne dans l’été : Till est devenu Boatilus.  Le site est en construction…

Même si la vendeuse m’a proposé une version très girly rose à paillettes, je suis restée fidèle à mes convictions et nous sommes reparties avec une paire jaunes très mixte. MiniJoie est trop drôle avec ses bottes légèrement trop grandes à se regarder les pieds et à marcher en canard !

de nouvelles bottes pour l'automne

*Instant pub*

Mais si je parle de ces bottes aujourd’hui, c’est surtout pour faire la liste de leurs incroyables qualités, j’en ai à peine cru mes oreilles:

  • fabriquées en Europe
  • super souples (je confirme, j’ai essayé le modèle à ma taille, j’ai failli l’acheter mais j’ai crains de perdre toute crédibilité en me pointant au boulot avec une paire de botte jaune pétant… j’ai eu tort ?!?)
  • intérieur « anti-bactérien » (enfin un truc pour pas sentir les pieds, si j’ai bien compris…)
  • éco-friendly et là, ça va commencer à devenir marrant…
  • lavables en machine à 30°C (mouais, les bottes en machine, euh, pourquoi pas ?!? après tout…)
  • avec des parfums alimentaires pour donner une odeur de banane (fraise, réglisse ou bubblegum pour d’autres couleurs – euh, c’est encore eco-friendly, ça ?!? bref, c’est rigolo mais ça pue un peu… au moins, ça couvrira l’odeur de pieds si jamais le revêtement intérieur antibactériomachin ne fonctionne pas bien et ça amuse beaucoup MiniJoie qui dit « badane » et fait « mmmmhh » quand elle les voit !

des bottes à la banane

  • biodégradables !!! là, c’est le clou du spectacle parce que quand même, la vendeuse m’a précisé que lorsque j’en voudrais plus, je pourrai simplement les mettre au compost… et voilà comment notre chère société de consommation nous permet de consommer davantage – j’achète, je jette – sans plus jamais culpabiliser !

Finalement, je ne les jetterai certainement pas à la poubelle… Je crains aussi un peu qu’elles ne commencent à se « biodégrader » directement sur les pieds de MiniJoie, surtout que l’intérêt essentiel des bottes est bien de jouer dans les flaques et que j’ai dans l’idée que l’eau doit accélérer le processus… mais je suis contente de cet achat parce qu’elles sont jolies et moins chères que la concurrence (20 euros en taille 23). Voilà comme je suis superficielle alors que des arguments de vente, il y en avait là de franchement plus « hype » !!!

Ce billet n’est pas sponsorisé: j’aime, je partage.

Publicités