J’ai testé le Salon du Livre 2014, à la Porte de Versailles.Salon du livre 2014

J’aime me rendre sur les salons du livre, j’aime les livres, j’aime les manipuler, j’aime les lires. J’aime avoir le choix et le temps, beaucoup d’espace pour de belles découvertes et des rencontres éphémères.

En ce qui me concerne, je ne lis pratiquement plus que des livres électroniques. Néanmoins, j’apprécie les salons (de part leur anachronisme même, sans doute) et aussi parce que les livres pour enfants n’ont pas encore d’intérêt sur une tablette grise… Alors c’est en priorité vers les stands de littérature jeunesse que je me précipite !

Je suis souvent sortie des librairies ou des salons, les bras chargés de livres que je n’ai ensuite pas eu le temps de lire… Les stands de livres cartonnés aux couleurs vives m’ont fait les yeux doux mais j’ai su rester raisonnable 🙂

J’ai encore eu de gros coups de cœurs sur l’étal de l’Ecole des Loisirs, mon éditeur de prédilection même si je découvre petit à petit d’autres pépites.

Ma MiniJoie n’est reparti cette fois-là qu’avec 2 nouveaux livres:

Les mains de Papa - Emile JadoulLes mains de Papa d’Emile Jadoul. Un livre tendre sur les premiers pas, plein d’onomatopées. Parfait donc pour l’âge de MiniJoie de Bout2Joie aujourd’hui (1 an et +).

Elle adorait déjà, du même auteur, Par la fenêtre aux éditions Casterman. Ce chouette album revisite la comptine du cerf qui accueille un lapin… avec une chute extra à l’arrivée du loup !Par la fenêtre - Emile Jadoul

 
Deuxième achat : J’y vais de Matthieu Maudet, prix des libraires du Québec 2012, offert par Mamie et dédicacé par l’auteur ! Un livre sur la propreté avec une chute très drôle (je ne la raconte donc pas mais je parie que tu peux deviner ;).

Bonus : une fourmi est cachée dans chacune des pages.

J'y vais - Matthieu Maudet

Question pratique pour l’accès à un gros salon : nous avons un peu regretté d’avoir acheté nos places à l’avance puisque – même si elles étaient légèrement moins chères – à l’ouverture samedi matin, l’accès « coupe file » était bondé tandis qu’il n’y avait personne aux guichets… Cherchez l’erreur !

Ceci dit, la première heure est relativement tranquille. Ensuite, les allées se remplissent pour devenir quasiment impraticables…

L’ambiance est plutôt bon-enfant et la moyenne d’âge doit tourner autour de 15 ans: lecteurs affalés entre les stands, pique-nique dans les allées, etc.

Il faut s’armer de patience pour obtenir la signature d’un auteur célèbre ou prévoir la journée pour pouvoir assister aux conférences / ateliers.

C’est quand même une belle sortie pour les amoureux des mots et certainement un excellent moyen d’éveiller la curiosité des futurs lecteurs. On y retournera certainement l’année prochaine !

Publicités